Napo s/Yon

Mardi 09 août 2005

Grâce à La Roche s/Yon, j’ai vu l’univers mental de Napoléon concrétisé dans la création de cette ville de garnison. LIgnes droites, perpendiculaires, tristesse, ordre, longues perspectives menant sur rien. Pourvu que Sarkosi n’accède jamais au pouvoir !

A part ça, le tournage avec Franck Guérin a été plus qu’agréable. Un Stévenin plus que sympa, une atmosphère de concentration calme.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.