Sans nom

Lundi 5 septembre 2005
J’ai téléphoné à Rachid Bouchareb ce matin. Le montage d’Indigènes est en cours. Encore un bon mois pour le montage image et quatre de plus pour le montage son. Il a l’air content.

L’autre coup de fil m’a appris que je ne jouerai pas dans la pièce qui aurait pu me retenir un an à Paris. Je n’ai pas un nom. Je m’en doutais un peu…

Je sais enfin ce que je fais l’an prochain. Et ça, c’est pas rien!

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.