Petit scénario

Lundi 30 janvier 2006

PARC DES BUTTES CHAUMONT – EXT. JOUR

LE COMEDIEN :
« On ne voit jamais Raymond, mais on devine sa présence. Il passe pour un fantôme. » C’est ce qu’on peut lire dans le résumé de Cache-cache d’allociné. C’est faux, merde! On le voit tout le temps !

LE SAGE :
Calme-toi. Tu es nerveux parce que la sortie approche…

LE COMEDIEN :
Oui mais, avec cette campagne de communication (affiche et bande annonce) dans laquelle les distributeurs on choisi de jouer le mystère Raymond en ne le mettant pas, je me trouve dans la situation délicate et idiote de dire à mes connaissance : « si, si, je vous jure sur la tête de ma mère que j’ai le rôle principal ! ». Position fragile, voire ridicule. On a vite fait de passer pour un mytho…

LE SAGE :
Est-ce grave ?

LE COMEDIEN :
Quand les bandes annonces vont passer à la télé, pas de trace de ma pomme. Alors que dès que je suis dans la bande annonce d’une série dans laquelle je joue un tout petit rôle, je reçois douze coups de fil. Là, le gens se diront « tiens, c’est pas le film dont nous parlait Blancan ? Oh mais il doit encore avoir un tout petit rôle, on le voit pas ! ».

LE SAGE :
Ce qui compte, c’est l’amour de ton art. Tu n’as pas besoin de cette reconnaissance futile, factice. Celle que te donneront les spectateurs n’a pas de prix à côté d’elle !

LE COMEDIEN :
Ta gueule !

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Petit scénario

  1. Oui, mais Raymond sera la révélation des spectateurs ! Et puis, la bande-annonce donne envie de découvrir qui est le « fantôme »… Je reconnais que la petite phrase à double sens d’allociné « on ne le voit jamais » (« on », c’est Léon ! comme le disaient mes instits ! On, c’est les autres personnages, ce qui n’inclut pas nécessairement les spectateurs…) est assez traître ! Allez, dès demain, les coup de fil vont pleuvoir ! A bientôt et bon courage Aurélie

  2. D&D dit :

    C’est drôle. C’est vraiment drôle. (J’aime pas trop écrire les trucs genre mdr)

Les commentaires sont fermés.