On aura servi à quelque chose !

Dimanche 24 septembre 2006

On croyait avoir tout vécu dans le genre. Avant-première très impressionnante au Grand Rex, rien que pour des enseignants. 2.000 ? 3.000 ? Je n’ai jamais vécu des applaudissements d’une telle force. Vous connaissez cette salle ? Vue de la scène, c’est « énorme », comme ils disent. Dans toute la France, aujourd’hui, Indigènes était projeté à l’Education Nationale.

A l’intérieur, on sent que la première approche. Tout le monde est nerveux, anxieux, à fleur de peau.

Au fait, Chirac a demandé à Breton de trouver un budget pour l’indemnisation des anciens combattants coloniaux. On a déjà obtenu ça ! (Voir la une Libé lundi 25 : "Indigènes fait craquer Chirac")

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour On aura servi à quelque chose !

  1. serge barande dit :

    Triplement excellent! avec au bout peut-être un exploit financier de la Chiraquie-bretonne, va savoir… (on aimerait bien hein !?) Mardi soir prochain, 20h30, une avant-première à Créteil. Apparemment, personne des acteurs ne sera présent. Hey ! Peuvent pas être partout, non plus. Bien que ce ciné ne soit vraiment pas ma cup of tea (gros bazard cher et bien merdique), la gourmandise alliée à l’impatience (et vice-versa dans tous les sens), j’irai avec ma fille car pour ses 18 ans – c’était hier – je pense que c’est pas mal de se mettre une dose d’Indigènes dans le cerveau. Et je fais partie, comme mes collègues de ce blog, des gens qui n’iront pas voir le film spécialement pour Jamel mais pour toi et tout ce qu’il contient. Et même si je me répète, y a vachement d’impatience là derrière, une drôle d’odeur qui traine dans mon bureau ce matin, entre la poudre des bombes et un caramel chaud, faut voir ! Courezyvite-courezyvite, c’est à peu près mon refreint aux gens qui m’entourent…

  2. serge barande dit :

    Au fait, bien l’article dans Studio! J’en ai profité également au travers du DVD qui accompagne (dans le gs format de la revue) où l’interview est sympatoche. Puis j’suis tombé sur Première de septembre… Faudrait vraiment être un ermite pour ne pas connaître la sortie toute proche d’Indigènes et ta présence au premier plan!!!

  3. Guy Gauthier dit :

    «Jacques Chirac, il faut faire quelque chose !»   (…) L’émotion, après la projection privée du film Indigènes, le 5 septembre, en présence de Jamel Debbouze et Rachid Bouchareb, (Bernard Blancan et les autres vedettes du film) a convaincu le président de la République qu’il fallait «aller plus loin» pour améliorer la situation des anciens combattants coloniaux. Dans les jours prochains, de nouvelles mesures devraient être annoncées. Le ministère des Anciens combattants y travaille avec Bercy, car aucune ligne budgétaire n’est prévue dans le projet de loi de finances pour 2007. «Cela porte sur plusieurs dizaines de millions d’euros supplémentaires», indique-t-on aux Anciens combattants. Au total, près de 80 000 vétérans, âgés de plus de 65 ans, sont concernés dans 23 pays. Environ 40 000 vivent en Algérie et au Maroc, et 15 000 en Afrique noire, en particulier au Sénégal et au Tchad….        

  4. Valentine dit :

    Je trouve ça génial que vous ayez réussi à faire bouger les choses, je sens que ce film sera une belle victoire dans tous les sens possibles!!Félicitation a vous d’avoir participé à un projet phénoménale!! (le rôle des acteurs y est pour quelque chose!)

  5. Guy Gauthier dit :

    Extrait du journal Le Monde du lundi 25 sept. 2006   (…) Jacques Chirac s’apprête à annoncer un alignement des pensions des anciens combattants des ex-colonies françaises sur celle des combattants français, avance Hamloui Mekachera. Après avoir visionné Indigènes, de Rachid Bouchareb, Jacques Chirac a promis à ses producteurs, selon l’un des interprètes Jamel Debbouze, la revalorisation des pensions… (…) A l’occasion de la sortie du film, mercredi 27 septembre, le ministre délégué aux anciens combattants précise que le chef de l’Etat devrait annoncer tout prochainement « la suppression de cette injustice ». Les services de l’Etat seraient en train d’évaluer le coût de la fin d’une discrimination dénoncée de longue date par les tirailleurs africains et maghrébins qui participèrent à la libération de la France ou leurs veuves….  (…) Actuellement, les tirailleurs ne touchent, dans le meilleur des cas, que 30 % de la somme versée aux Français. Environ 100 000 personnes, originaires d’une vingtaine de pays, bénéficieraient d’une « décristallisation » de ces pensions. (…) Le coût actuel serait évalué à plusieurs centaines de millions d’euros….  

  6. Sarro Philippe dit :

    Je n\’ai pas encore vu le film, ce sera le cas demain soir. J\’attend cela avec impatience pour pouvoir en juger, mais je ne doute pas que ce soit une réussite. Cela l\’est d\’autant qu\’il a déjà suscité l\’espoir de la revalorisation, certe tardive, des pensions de ces anciens combattants venus d\’autres contrées que la notre. Ce qui réparerait une Enorme injustice. Pour cela je félicte d\’avance Rachid Bouchareb et les acteurs et je suis content ( et fier ) que mon ancien pôte d\’école Bernard y ait participé.Merci à vous d\’avoir fait connaître au grand public cette injustice.Ce matin j\’écoutais sur France Culture une émission avec l\’historien, professeur au collège de France, Pierre Rosanvallon qui parlait de son dernier livre « La contre-démocratie » sur les pratiques de la société civile au travers desquelles la société exerce des pouvoirs de correction et de pression.Ce film Indigènes fait incontestablement parti de cette « contre-démocratie ». Encore bravo.

  7. florence dit :

    Je fais partie des professeurs qui ont assisté à l’avant-première dimanche matin et j’en suis sortie très émue. La fin du film, notamment, d’une simplicité terrible, révèle parfaitement les conditions de vie que l’on a offertes à ceux qui se sont battus pour la France. Avant de voir le film, j’avais déjà organisé la sortie avec les 4 classes de 3ème du collège et, depuis dimanche, je suis vraiment ravie de les emmener ! Des rencontres ou débats avec des collégiens sont-elles prévues? Envisageables? Peut-on vous envoyer le travail fait en classe après la projection et avoir un retour? Merci, en tout cas, de votre présence, dimanche et pour votre performance dans ce rôle du sergent… Florence

Les commentaires sont fermés.