Anticyclone

Mardi 31 juillet 2007
Les deux premiers soirs, j’avais fait l’autiste. J’étais allé manger le soir en solo. Et puis ce soir, je me suis glissé dans un repas de groupe. J’en ai peut-être même été l’instigateur. Moment très agréable, tout comme la journée de tournage.

Claire a raison. C’est souvent en tournage que je me sens le mieux. Mais non, il n’y a pas que ça ! Mais quand même…

On a joué une belle séquence, cet après-midi. Une de ces situations où, en quelques mots, se jouent des choses fortes, contradictoires et variées.

Vive Maupassant !

Beau temps général

Lundi 30 juillet 2007
Super première journée de tournage. Deux chaumières à la campagne, il fait beau, pas trop chaud, tout se passe bien.

Un collègue s’est payé un « grand moment de solitude ». Je lui ai raconté le mien, celui que j’ai connu lors du dernier tournage, histoire de lui assurer qu’il n’était pas seul à connaître ça. Tout s’est arrangé.

Seul hic de la journée (histoire de trouver quelque chose de négatif), cette putain de télé de l’hôtel qui avait été programmée dans sa fonction réveil à 6h30 !

Allez, bonnes vacances, bande de fainéants !

Dans la valise

Dimanche 29 juillet 2007
Le moindre départ est une aventure. Il fallait que je fasse un DVD pour le festival de PISSOS où je devais me rendre la semaine prochaine en compagnie de Yves Caumon pour le film Cache-cache. Mais comme je tourne sur le Maupassant… J’ai donc fait un petit mot rigolo filmé sur mon téléphone portable, transféré sur l’ordinateur en Bluotooth et gravé sur DVD. Le tout mis sous enveloppe et hop ! Il n’y a pas à dire, le multimédia a du bon.

J’espère qu’il ne fera pas beau la semaine prochaine car Maupassant demande des ciels bas et lourds. Allez, s’il fait beau, on s’en arrangera!

Sinon, je suis comme Monsieur Jourdain. Je me mets à lire de la philo pour essayer de comprendre pourquoi mon pendule trouve de l’eau sur les plans. On fait ce qu’on peut.

A mon avis, depuis l’hôtel, j’aurai le Wi-Fi. Vous aurez de mes nouvelles !

Passante

Vendredi 27 juillet 2007
Dernière lecture du Maupassant avec accent cauchoix certifé, ce matin. J’ai vu ma femme (enfin, celle du père Vallin) et mon fils (celui du père et de la mère Vallin). Ça fait une famille rigolote.

Pour le reste, tout est calme comme une fin de mois de juillet.

Une fille arrive à bicyclette tandis que j’attache mon scooter. Je la connais (mais d’où ?). Décidément, on n’arrête pas de se croiser, on doit avoir quelque chose à faire ensemble, me dit-elle. En effet. Je sais, Serge, tu aurais pris son numéro de téléphone. Hé bé, pas moi.

Grande boucle

Jeudi 26 juillet 2007
Finalement je n’ai pas pu voir Mystère ! ça donnait bien, la fin ? C’était émouvant, le départ des enfants d’implantés dans la lumière bleue ?

Les mauvaises ne sont pas vraiment bonnes pour Kill Boule. Les refus s’accumulent. Le projet est sans doute trop ludique, sans caution intellectuelle. Pfffff, cette société qui se prend au sérieux me fatigue un peu. Ce que les décideurs sont coincés ! Le plaisir n’est pas vraiment une valeur majeure et c’est bien dommage.

Mais je ne me laisse pas abattre. On continue à démarcher et je suis en train de travailler à un projet de documentaire dans lequel il est question de quête, de baguettes, de magie, de matrice, d’eau, de père, de sources, de souterrains, de châteaux, de physiciens, de psychanalystes, de poètes, de matière et d’esprit.

Je propose que le Tour de France 2008 soit sponsorisé par les laboratoires pharmaceutiques. Mais ça n’a rien à voir avec rien. Et puis c’est pas drôle.

Baguette magique sur le château

Mardi 24 juillet 2007
De retour à la maison. Quelques obligations avant mon départ en tournage, dimanche après-midi. Enfin, obligations… Ce doit être que je ne suis pas très vacances, au fond.

Pour ceux qui suivent mes baguettes, j’ai eu confirmation sur place et avec une tierce personne que les souterrains et rivières souterraines du château de Mauléon étaient bien à la place que j’avais trouvée sur plan (et encore, je ne dis pas tout !). Je deviens un pro. La question qu’il me reste à résoudre est la suivante : à quoi cela me sert-il de trouver de l’eau et des souterrains ? Je vais y travailler. Si vous avez besoin, n’hésitez pas. Je suis à votre service. Au moins, ça m’amuse.

Je pense que je vais regarder Mystère, demain. Je n’ai pas l’habitude de me regarder mais je suis curieux de voir ce qu’ont fait les gens des effets spéciaux. Si c’est réussi, ça fera une bien jolie fin.

C’est pas vrai, je pars !

Mercredi 18 juillet 2007
Tout fait concernant l’appart. Et il y en a des choses à faire dans ces cas. Tout fait aussi pour le départ (carte grise, plaques, assurance…). Car ce coup-ci, ça y est, je pars !

Juste une petite rencontre avant de partir, demain matin, petit casting et on s’en va !Bonnes vacances !

Promis, je laisse des nouvelles. Et puis là, je ne pars qu’une semaine.