Doom-doom, qui c’est ?

Vendredi 30 mai 2008
Cabourg. Sa promenade Marcel Proust. Son Casino. Quand nous avions fait l’avant-première d’Indigènes à Caen, nous avions dormi au Grand Hôtel de Cabourg. Le Grand Hôtel…  rococo feutré, terrasse sur mer, lumière bleutée et infiniment douce d’un jour naissant, des mouettes dorment, un banc, le ciel glisse dans l’eau et l’horizon s’efface… Hum, pardon ! Bon, laissons la nostalgie et les histoires d’anciens combattants aux vieux retraités !

Hé bien, Doom-doom, ça valait le déplacement ! Très content du film. La forme est branchée, vive et efficace. L’écriture maligne, pleine d’autodérision, aussi noire pour l’humour que pour le genre, déclenche un rire complice. Beaucoup de morts, jamais de gore. Les acteurs sont bons et s’amusent autant que les réalisateurs.

Pour ma part, j’y traîne une dégaine de mafieux juif, cheveux rasés, col roulé noir, expressions figées. Pas mal, le Blancan, là. Et je ne le pense pas souvent… En lisant le rôle, il me paraissait évident qu’il fallait que je le joue à l’américaine. Et je ne savais pas si j’en étais vraiment capable. Ça demandait une tenue, de l’assurance, une économie d’expressions. À peu près le contraire de ce que je dégage dans la vie. Hé bien, ce fût un sacré exercice. À renouveler !

Voilà, c’est Doom-doom, c’est trois épisodes de 30 minutes et ça commence ce soir à 22h30 sur Canal. Je crois qu’il y a plusieurs diffusions.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Doom-doom, qui c’est ?

  1. Guy Gauthier dit :

    J’ai malheureusement pas Canal ! sauf le clair, comme tous… content pour toi que ça se passe bien. Juin arrive et je pense qu’il va y avoir des sortie que te concerne. Comme je le notais y pas longtemps, tu gères ta « carrière » avec retenue mais avec présence régulière sur le grand et le petit écran. Penses tu souvent aux années noires et à cette phrase écrite en jaune en haut de ce blog ?

  2. Pascale dit :

    Damnède, j’ai pas canal, sauf en clair… mouarf, j’pensais pas être aussi marrante un jour.Et puis ce soir je vais écouter Marc Jolivet nous parler de l’avenir du pauvre monde qu’est pas brillant…Bon, le rôle de Doom Doom tu l’as fait à la Stanley Pecci ?http://us.ent4.yimg.com/movies.yahoo.com/images/hv/photo/movie_pix/sundance/sundance_2003_photos/stanley_tucci/sundance3.jpg

  3. Bernard Blancan dit :

    Yes !

  4. Bernard Blancan dit :

    J’y pense. Mais pas comme des années noires. Différentes.

  5. Guy Gauthier dit :

    Si quelqu’un t’a trouvé « marrante » Pascale, tu dis qu’on sache… encore que dans ce mot on peut adapté la fin sur un autre… C’est vrai suis un peu con, tout le monde a le clair de Canal, c’était donc un pléonasme.

  6. Daniel dit :

    J’ai vu le premier épisode de Doom-Doom ! Pas totalement convaincu par la série, je dois dire (je préférais celle qui est passé les semaines précédentes à cet horaire, « hard » !). On dirait quand même par moments que le ton se cherche un peu.Par contre, je dois dire que j’ai été bluffé par Bernard ! Effectivement, rien à voir avec son jeu habituel, son personnage est assez mystérieux, et assez impressionnant… super composition !!Et puis, bon, je dois avouer que la fin était assez intrigante, bref je regarderai le prochain épisode !

  7. Pascale dit :

    J’ai pas canal, sauf en clair (comique de répétition) alors du coup j’ai pas vu le Doom !

  8. Bernard Blancan dit :

    elle te taquine !

  9. Bernard Blancan dit :

    T’es pas claire, toi ! Doom

  10. Pascale dit :

    Merci de me défendre mon Nanard (je vais pas t’appeler mon BB, c’est djà pris… et merde, je vais me faire haïr moi si ça continue)… c’est vrai que je suis pas claire (c’était du Côteaux de Languedoc ce midi, hipss) mais je dis pas de gros mot ! Sauf merde et putain, je les aime bien ces deux là, et puis Djizeuce Craïste aussi, il est hard celui-là ! Doom doom, c’est un gros mot ?

Les commentaires sont fermés.