Fluctations agendaires

Lundi 23 juin 2008
Samedi, repas de famille dans les Pyrénées. Une de mes tantes m’a préféré dans les Insoumis que dans Indigènes. Bon… Coup de fil de l’assistante de Catherine Corsini : tu ne tournes plus le 3 juillet mais le 27. Ça marche ? D’accord !

Dimanche, la route est longue pour Paris. Nouveau coup de fil. Heu… finalement, c’est plus le 27 mais le 25 ! Alors là, c’est plus gênant car j’ai une post synchro et une lecture. Mais bon, si on n’a pas le choix…

Coup de fil ce matin. Salut, le rendez-vous pour demain pour le docu, ça marche plus. Tu peux cet aprem ? Oui, oui !

Pas facile d’avoir une vision à court terme. Alors à long…

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Fluctations agendaires

  1. Le Guy dit :

    Tien hier, c’était mon anniversaire (58 pour le mateuses) on se voyait à la gare de l’Est et tu préparais ton Maupassant… ça tourne pour toi, devrait bien y avoir 2 heures entre le 5 juillet et le 5 septembre.

  2. Bernard Blancan dit :

    Bon anniversaire, corsaire !

  3. Etienne dit :

    Comment arrives-tu à t’organiser et comment fais-tu pour penser à tout? Je serai à ta place, j’en oublierai la moitié.

  4. lo dit :

    Et dire que l’équipe du Festival de cinéma d’Albi pensait à t’inviter en novembre…. Sans blague 🙂  On peut toujours tenter de t’envoyer un bristol non  ?

  5. Bernard Blancan dit :

    Hé bé, je suis le mouvement !

  6. Bernard Blancan dit :

    Merdum, je veux y aller à Albi, moi ! Je passerai voir mon copain Caumon ! Mais bon, il va falloir attendre pour voir si c’est possible… b

  7. D&D dit :

    On peut tenter de s’imaginer la précarité liée au « non travail » pour les intermittents, mais ce blog m’aura notamment permis d’en découvrir une autre, liée au travail. Je veux dire : c’est assez saissant à lire, tous ces changements de dates de tournage, retrouvés si régulièrement au détour d’une phrase. Vu de l’extérieur, c’est une gymnastique qui m’éffraie un peu. En tout cas, il faut une belle souplesse, et un certain sang froid, j’imagine… 

  8. Bernard Blancan dit :

    Impossible de plannifier quoi que ce soit. Mais ça dépend des tournages ! En tout cas, qui aime prévoir à moyen terme doit renoncer à l’idée d’être acteur.

Les commentaires sont fermés.