ça fait du bien !

Vendredi 27 juin 2008
Vous souvenez-vous de ce tournage de Cendres, court-métrage de nuit, au mois de janvier, dans le tumulte de mon hyper activité. Je me demandais presque comment j’avais pu accepter de travailler ainsi, me questionnant sur la motivation de continuer à faire du court dans de telles conditions.

Hé bien, j’ai eu la réponse hier quand Paul Costes (le réalisateur) m’a remis de DVD du film terminé. Cendres est tout simplement remarquable. Ça fait vraiment du bien de voir un film qui ose le cinéma. Et quand en plus vous réalisez que le chauffeur de taxi, c’est vous, vous n’avez qu’une envie : remercier le réalisateur de vous avoir donné l’espace d’un vrai rôle, d’avoir su vous voler des moments de votre vie, de les avoir sublimés.

L’histoire est simplissime mais pleine de mystère. Tout est en creux et en évocations discrètes et sensibles. Bref, du cinéma, du vrai et un rôle, un vrai.

Il me tarde de passer le DVD au réalisateur de Suerte. Car c’est sûr, le personnage a quelque chose à voir. L’univers aussi.

J’en oublierais presque les baguettes, tiens !

Merci Mister Paul !

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour ça fait du bien !

  1. Etienne dit :

    En admettant qu’on soit valide, comment peut-on voir ce court? Et si on peut pas, tu me prêtes le DVD?

  2. Daniel dit :

    Etienne, si c’est un bon court il va sûrement tourner dans les festivals de courts métrages. Il y en a toute l’année, un peu partout, au moins un dans chaque région en tout cas.Hâte de voir ça !

  3. Etienne dit :

    Je te remercie Daniel, je n’avais pas pensé aux festivals de court. J’espère qu’il y en aura dans trois mois quand je serai valide.

  4. Samuel Marès dit :

    Oui, comment voir ce court, au regard de ton enthousiasme ?on en palpite d’avance  

  5. serge barande dit :

    Aaaaah Mme Maumont… mort de rire que tu t’en rappelles!!!Eh bé je suis dans ch’Nord après le Cher et les Deux-Sèvres… Entre deux, je suis allé voir les Insoumis. Quel putain de rythme ! Puis sa façon de filmer, le choix des décors, à la fois glauques et ensoleillés, le choix des acteurs, aussi. Bref, je me suis régalé, t’ai vu en défourailleur (pour moi une première) , cross-man de l’impossible. Sur l’ensemble, et tu es là sur l’ensemble du film, tu t’en es vachement bien tiré. J’ai vraiment passé un excellent moment. (J’avais aussi aimé Merci pour le Chocolat, mais ça n’a rien à voir…). Eh bien… Merci Bernard…!!!J’y vais là, la fête faut la préparer, bosser un minimum, mettre du sien, le casting est large et la foule au rendez-vous. Espère quand même me coucher cette nuit, dans le bon lit au bon endroit. A bientôt…

  6. Bernard Blancan dit :

    Quelqu’un d’autre t’a répondu… Là, le film est juste terminé. ça veut dire que sa vie va commencer à partir de maintenant et pour au moins deux ans. J’informerai de la suite.

  7. Bernard Blancan dit :

    En effet. C’est un bon court et je raconterai sa vie.

  8. Bernard Blancan dit :

    Bon, tu vas m’envoyer un mail et me raconter ce qui t’arrive, maintenant !

  9. Bernard Blancan dit :

    Je dirai en temps venu !

  10. Bernard Blancan dit :

    Bonne ripaille !

Les commentaires sont fermés.