Pardine !

Mardi 1er juillet 2008
Demain, je joue le principal d’un collège. Un rôle. Pas principal. DU principal. C’est pour La Robe de Soir de Myriam Aziza. La bien jolie histoire d’une élève amoureuse de sa prof de français.

J’ai fait une nouvelle musique. Plus sombre, mon mélodieuse mais je ne peux pas la mettre en ligne. Je vois que la dernière ne vous a pas trop inspiré. Mais certains sont en vacances.

Encore un message de personnes en quête de sourcier. Je vais m’installer, je sens…

Bon, là, ça commence à bien faire, l’été. Vivement l’automne !

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Pardine !

  1. Serge Barande dit :

    Y avait aussi des belettes…Demain, j’espère que ton rôle ne va pas te faire dire ce que tu ne souhaites pas. Pi ça tombe bien, demain c’est le dernier jour de cours. Je ne sais pas où tu tournes mais y a de l’orage dans l’air…Histoire d’eau.

  2. Helga dit :

    J’aimerais bien avoir M. Blancan comme principal ! On verra à la rentrée…

  3. Sarro Philippe dit :

    Rangez vous, rangez vous ! qu’il disait le Principal.

  4. Le Guy dit :

    Oui en effet chaud bouillant l’été…Pour informer les gens (amis) du blog, pourrais-tu donner le programme des festivités Blancantes de ces prochains mois ? et nous dire ce que devient Claire, j’aime bien être rassuré (comme la chanson de Le Forestier  » puisqu’ils ,elles, sont heureux, on s’endormira »)

  5. Bernard Blancan dit :

    Alors, heu… pourquoi, principal ?

  6. Bernard Blancan dit :

    Bonne chasse !

  7. Bernard Blancan dit :

    alors on se classait par ordre alphabétique.

  8. Bernard Blancan dit :

    Claire semble se porter comme un charme. Il faut aller faire un tour sur son site. Un peu lasse de blancan, sans doute.

  9. Guy Gauthier dit :

    Un peu lasse des mecs de gauche sans doute, c’est Claire… pour ce que j’ai cru comprendre, faut se mettre à leur place aussi, avec ce qu’on voit, on n’en trouvera bientôt plus qui diront avoir voté pour le p’it homme en 2007… pourtant moi, je l’aimait bien Claire, revient Claire, si tu lis ! C’est comme Pascale ou qu’elle est encore barré celle là, tous les jours puis, hop, disparue…

  10. Bernard Blancan dit :

    Non mais, elle est là quand même. Tous les vendredi, j’ai un petit texto.

Les commentaires sont fermés.