Un mot pour vous


Lundi 21 juillet 2008
Comme une lettre à la poste ! Une lessive vite fait, trois factures et deux contrats, deux mots à la concierge, d’autres à la copine et c’est parti pour Gare de Lyon. Demain, je suis Rémi. Et remis du voyage, j’espère…
Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Un mot pour vous

  1. Serge Barande dit :

    Booouuuh, encore une photo où tu galères. Remarque que ça te change du décor des Insoumis…Eh… Mer d’huile dans ton bleu lagon!Beau temps sur Nîmes les jours à venir, mets de la crême ça va cogner. Comme t’as peut-être douze heures pour le recalage horaire… Enfin. J’espère que t’as pas trop la tête dans le machin pour rencontrer Rémi… et tous les autres, à Nîmes en toile Denim. Bien raccord. Bye.

  2. Guy Gauthier dit :

    C’est vrai que ça vaut une carte postale ce truc là ! Et maintenant aux arènes !

  3. Pascale dit :

    T’es Chou avec ta barbichette. On dirait Don Qui Rote.Mais c’est vrai que ça fait mal au coeur là où on te fait bosser. C’est pas humain.

  4. Guy Gauthier dit :

    A part que, madame Pascale, t’as pas compris que les acteurs sont pas des humains, alors… peut importe si c’est sur un comptoir des Indes ou à Bagnolet, seul le personnage existe et ce pose là ou là, en attendant moteur !

  5. Bernard Blancan dit :

    Sérieux, je fais un beau métier, non ?

  6. Bernard Blancan dit :

    Tiens, là, c’est Vanessa Paradis qui chante aux arènes…

  7. Bernard Blancan dit :

    Voilà un rôle que… Allez, j’arrête de rêver !

  8. Bernard Blancan dit :

    C’est ça, on est juste des numéros!

  9. Muriel dit :

    Faut que tu bronzes des jambes Bernard. Impératif pour les sorties en bermudas.

  10. Bernard Blancan dit :

    Oui, oh, ça va, hé ! C’est pas joli, ces blanches guiboles ?

Les commentaires sont fermés.