Plus à l’ouest

Dimanche 28 septembre 2008
Depuis que je suis un invité permanent du Festival de Pau, la ville n’a plus de secrets. Familière. Enfin, le bout de centre ville qui va du Méliès au Boulevard des Pyrénées. Toujours la même sympathie. Les débats, le dernier verre à l’Entropie, l’hôtel Gramont…

Projection de Léger Tremblement de Paysage moins agréable que celle de Cannes. À cause du fait que c’était une copie vidéo ? Néanmoins, le film déroute et amuse. Il ne passe pas inaperçu dans le paysage cinématographique français. À l’issue de la projection, comme Jean-Jacques était en retard, nous nous sommes livré, avec Philippe Fernandez, à une longue impro qui a bien fonctionné. Il a joué le rôle de Jean-Jacques (l’animateur de débat) et moi, celui de Philippe Fernandez. Un bon moment de rire et de jeu auquel Philippe a révélé un talent certain de comédien. Je suis dans la merde. Alter Ego au chômage. S’il s’aperçoit qu’il peut jouer, il ne me demandera plus d’interpréter le personnage récurrent de ses prochains films.

Avant de repartir vers mon Bouzigue ariégeois, je suis allé faire le sourcier chez Murray Head. Quelle vie !

Trois heures de route et puis l’Ariège… Tout à l’heure, je me suis arrêté au gîte d’Éric Martin. Il visionnait des rushes avec Cyril Lecomte. J’ai eu la confirmation qu’on était en train de tourner un film, un vrai, qui envoie du pâté.

Tiens, à Pau, j’ai croisé un lecteur du blog qui m’a bien fait plaisir. Christophe L (je conserve son anonymat), avec qui j’ai tourné il y a pas mal de temps. Mais j’aurai l’occasion d’en reparler plus directement à la sortie de son dernier film.

12 réflexions sur « Plus à l’ouest »

  1. Oui, ba j’reviens… ça vous a pas gêné, j’vois. Demain 30 jours sans aller fourrer ma plume sur le blog… lecture seule comme on dit. C’est vous dire si j’ai lu chaque jour et que parfois ça m’démangeait rudement, mais bon, j’étais là en observation… Personne n’a demandé si j’allais bien, si des fois j’étais pas mort ? Sympa la bande (à part) les Barande, les Sarro, les Daniel, Les Muriel, Les Marès, les Latimier et autre « Pascale »…Le cinéma se porte t’y bien ? Murray est-il sympa ? Le chien a t-il viré son horrible cravate blanche ? tout ça pour vous dire que vous m’avez manqués, même si j’vous avaient dans le colimateur chaque jour… On va essayer de revenir doucettement comme si j’m’étais juste écarté d’la route pour ramasser trois marguerites polluées par les bagnoles du Bouzique… 

    J'aime

  2. Bonjour ô double imparfait de Philippe Fernandez Et pourtant ce numéro de duettistes était ô combien parfait. Merci de nous avoir fait rire tout en ayant choisi un moyen astucieux de mieux connaître le fond de la pensée de Fernandez à travers les questions qu’il « se » posait ». Cette joute entre deux personnes brillantes faisait un bien fou et donnait une belle continuité à ce « Léger tremblement du paysage ». A Pau, cette soirée de samedi nous a bien secoués de rires, d’émotions aussi. -Le ciel tourmenté par le peintre est une pure merveille- .Vous avez même réussi à nous faire croire qu’un prof de gym pouvait ne pas être un bourrin total. Et çà aussi relève de la performance. Et puis surtout revenez à Pau quand vous voulez. Pour nous ce n’est que du bonheur.

    J'aime

  3. Hé bien, chère Coline, c’est super sympa ! M’est avis que j’y reviendrai à Pau. Pour mon plaisir ! b

    J'aime

  4. T’as vu Christophe WIlson ??? Connais pas.Tiens la Guitoune ? T’as fini de faire ta chochotte ? Tu croyais peut-être qu’on allait te faire des courbettes ? T’es impayable ! T’auras pas une tune !

    J'aime

Les commentaires sont fermés.