En finesse

Lundi 29 septembre 2008
Aujourd’hui, avec mon 4X4, j’ai écrasé un cochon à pois rose et un ours brun. Il n’y a pas à dire, le pare-buffle, c’est utile !

Bon, je préviens les lecteurs belges que c’est dans la fiction que ça m’est arrivé ( !).

Demain, nous serons au match de rugby. Hé oui, le Sud-Ouest, c’est ça aussi…

 J’ai terminé mes scènes les plus bavardes. Ce qui reste est dans les situations et ça ne me fait pas peur. Je suis très très content de mon Bouzigue. Hé oui, il peut m’arriver être content de moi, de temps en temps ! En tout cas, qu’il vous plaise ou non, j’assume tout (ce qui au fond est assez rare) !

Cela me conduit à glisser deux mots à propos du blog, comme je le fais de temps à autres. Non, je ne dis pas tout. Oui, parfois je suis malheureux, je me rends compte que je tourne une merde (ce qui ne se devine pas toujours au scénario). Et dans ce cas, évidemment, je ne peux pas le dire. Pas question de cracher dans la soupe.

Mais je sais que les lecteurs les plus malins savent lire entre les lignes et interprètent les silences à la perfection. Donc, là, No Pasaran, pas de réserve. Un régal. Ok, dans un registre de comédie rurale qui ne se prend pas au sérieux. Et alors ? Comme acteur, je peux me régaler sur des projets presque conceptuels, « sérieux », graves, historiques autant que sur des choses plus légères. Ces dernières, reléguées au rang du divertissement populaire (gros mot chez certains) racontent souvent bien plus de choses que des œuvres se voulant profondes.

Je ne dis pas ça pour opposer les genres, pour faire mon populiste démago, pour m’excuser de me fendre la gueule en tournant une comédie populaire. Non. Le chiant n’a pas de frontière intellectuelle. Le plaisir non plus.

12 réflexions sur « En finesse »

  1. Ben oui une comédie…! De certains d’entre nous, tu en as déjà reçu des invitations en forme de souhaits, que l’on te voit dans du léger, le sourire coincé dans la commissure. No Pasaran t’offre (nous offre) cette possibilité. En revanche, pour l’ours c’est moche! (mes ascendances peut-être belges). Enfin, passons.J’aime bien que tu relèves le fait d’être content de toi… et que Pau reste Pau, convivial semble-t-il.Et l’eau, t’en as trouvé de l’eau???Salut Guy!!! Ouvre nous donc au concept novateur de dépollution des marguerites… N’empêche que sans en faire état on se demandait bien ce que tu fichais (prison break??)

    J'aime

  2. La féminine a prit possession du blog : Marie, Muriel… va falloir la jouer serrée !Sur les choses que l’acteur ne dit pas, il pourrait peut-être nous renseigner sur le dressage du chien, comment ça s’est fait sur le tournage, enfin des trucs qui ne remettront pas en cause les secrets du film quoi !

    J'aime

  3. Oauis, dans la vraie vie, j’ai une voiture con que j’ai achetée d’occasion le jour où j’en avais besoin.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.