Cinémascience

Samedi 25 octobre 2008
Projection débat de Léger tremblement de paysage lors de la première édition de « Cinémascience ». Le film est en compétition !

C’est épatant, j’ai beaucoup aimé votre jeu. Vous êtes formidable. C’est grosso modo ce que m’a dit José Garcia après le dîner au château Pape Clément (on ne s’emmerde pas, je sais…). J’aurais pu être content. Je l’étais, d’ailleurs. Mais une part de mon être conscient et analytique me disait : il t’a vouvoyé. Ça veut dire qu’il ne te connaît pas. Qu’il te prend pour un mec du cru dégoté au hasard. Entre acteurs qui se connaissent, on se tutoie. Même si l’on n’a jamais tourné avec. Quand on est figurant ou petit rôle, les gens vous appellent souvent Monsieur et vous vouvoient, histoire de vous signifier que vous n’êtes pas de la famille.

En méditant cette situation, je me suis dit que j’aurais dû commencer plus jeune et avoir joué longtemps le même personnage que j’aurais trimballé de film en film. Et une fois reconnu, j’aurais pu me permettre de jouer des personnages différents. Au lieu de ça, j’ai choisi d’investir le plus possible des rôles aux antipodes, en changeant de look pour chacun. Et le tout, sur le tard. Donc, je suis bancal. Je veux dire, d’un point de vue notoriété.

Heureusement pour mon Ego, un patron de PME invité à la réception m’a dit son plaisir de me rencontrer et m’a sorti presque toute ma filmographie, me félicitant pour mes choix.

Bon allez, assez de ces égarements. Je ne change rien. De toute façon, j’en serais incapable !

Et qui c’est qu’il y avait à la projo ? Serge Barande ! Hé oui, il y a des amis de blogs…

À part ça, j’ai rencontré plein de gens du CNRS et c’est excellent pour l’avancée de mon documentaire (dans lequel il n’y aura pas que des sourciers !).

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Cinémascience

  1. Samuel Marès dit :

    tiens ! j’aurais pu m’inviter hier soir, je suis passé juste devant le château Pape Clément mais je ne crois pas que l’on m’aurait laisser rentrer à moins de me faire passer pour Bernard Laporte.En tout cas ne change rien, et puis Garcia ce qui la rendu célèbre c’est de faire le clown à nul par ailleurs sur Canal+.adichats. 

  2. Guy Gauthier dit :

    Pour la défense de José Garcia (que je n’appréciais pas avant le film de Costa-Gravas « Le couperet en 2005), je dirais que c’est le travers de tous les clowns, les guignols, les comiques… la timidité… en plus, il avait du voir « Indigènes » et là, le Blancan fout la trouille, force le respect… alors !

  3. Bernard Blancan dit :

    Non mais, j’attaque pas José Garcia. Il a l’air vraiment sympa, même. Juste un délire sur le tu et le vous… et ce qui va avec. En effet, rien ne dit que…

  4. Bernard Blancan dit :

    C’est vrai qu’en Laporte, tu es assez crédible !

  5. Guy Gauthier dit :

    Putain, t’es jamais loin loin toi !

  6. Chat Noir dit :

    Qu’est-ce qu’ils sont compliqués, ces comédiens, lorsqu’ils sont entre eux…? Toujours à jouer, et même à jongler, tantôt avec  un « tu », voire avec un « vous »… Heusement que les metteurs en scène, et les producteurs, sont des gens (très) patients et (très) compréhensifs… hi hi hi…

  7. Sarro Philippe dit :

    Cinemasciences !  Je suis jaloux  moi. En plus un repas au château Pape Clement. Il y en a  qui ont une veine de cocu.

  8. Pascale dit :

    Monsieur Garcia est un gars bien propre sur lui et très poli et il t’a vouvouté parce que ça l’impressionne de rencontrer un gars palmé.Il me l’a dit !

  9. Bernard Blancan dit :

    Enfin…

  10. Bernard Blancan dit :

    Ils sont barbants, oui…

  11. Bernard Blancan dit :

    Je te raconterai, va !

  12. Bernard Blancan dit :

    Ouais, ça va…

  13. barande lucie dit :

    Salut Bernard,Le film   » Léger tremblemnent de paysage  » m’à plus, il était intéressant et comique ( et aussi un peu bizar je l’avoue …) ; sa ma fait plaisir aussi de te revoir.A la prochaine bisou.

  14. Bernard Blancan dit :

    Bisous !

  15. D&D dit :

    Je l’aime beaucoup, cette anecdote sur le vouvoiement… Elle a un joli côté Nathalie Sarraute (que je vénère…). & fais partie de ceux qui trouvent qu’il a plus qu’une bonne tête, votre parcours ecléctique 🙂 

  16. Bernard Blancan dit :

    Ben elle raconte des choses de chez nous

Les commentaires sont fermés.