Cotonneux

Mercredi 21 janvier 2009
Je viens de lire le scénario délirant de Jean-Claude Janer. Entre Raoul Ruiz, Louis Bunuel et Jean-Claude Janer. C’est toujours un grand plaisir de tomber sur une écriture hors du temps, des modes, des genres, baroque à souhait, onirique, un voyage dans les têtes. Quand je dis « c’est toujours un grand plaisir », c’est idiot car ça n’arrive presque jamais.

Si on arrive à se caser dans les plannings, je passerai du rôle d’un taulard à celui d’un gardien de prison. La claustration me colle à la peau.

Pour le reste de l’actu, j’ai honte : je suis grippé.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Cotonneux

  1. Le Guy dit :

    Bon ba, ça pour toi… c’est fou ce qu’on n’est contant lorsque ça boum pour ceux qu’on suit, pour ne pas dire qu’on aime, parce que j’en connais une qui va encore nous sauter dessus ou faire la poule écrasé par un cochon… Pourtant elle est bonne dans les commentaires, difficiles à suivre souvent, mais pertinente tout de même ! Preuve que les femmes intelligentes sont souvent chiantes… Regarde Ségolène, encore que, côté Obama copieur, ça craint… même si Joël sait tout sur son programme…

  2. Samuel Marès dit :

    lequel des deux rôles te parait le plus interessant ? c’est drole d’enchainer deux rôles à la fois si proches mais aussi si différents. Est e que le gardien est méchant ou gentil ? De même pour le taulard ?Par contre tu ne rentre pas bredouille de Bretagne. Il ne fallait pas se découvrir.A+

  3. Bernard Blancan dit :

    Quelle joie, le Guytounet !

  4. Bernard Blancan dit :

    Les deux sont intéressants. Les rôles, c’est comme les enfants : on a pas de préférence !

  5. Pascale dit :

    Guy : arrête de me draguer, ça devient gênant pour tous ceux qui n’osent pas !

  6. Bernard Blancan dit :

    J’allais le dire….

  7. D&D dit :

    Janer… Je me demande si vous parlez des Nuits de Sister Welch, annoncé avec la sublime Chiara Mastroianni… Quoiqu’il en soit, et mon côté midinette en veilleuse, cela me fait déjà envie ce que vous dîtes là. Les scénarios inclassables sont si rares (un de mes plaisirs avec le film des Larrieu, cette année)…

  8. Bernard Blancan dit :

    Oui, c’est bien ça. Mais ça ne sera pas Chiara…

Les commentaires sont fermés.