Course

Vendredi 29 mai 2009
J’ai passé l’après-midi à me faire courser par les flics. Il y avait bien longtemps que je n’avais pas couru comme ça. Même pas tombé ! Mais ça valait la peine. La séquence qui clôturait la course poursuite (l’arrestation, vous l’avez deviné) était un grand plaisir de jeu. En même temps, on n’avait pas le droit de se la rater, celle-là !

Pour l’instant, on est dans le sans-faute !

Dans l’après-midi, on m’a dit que la République du Centre viendrait faire une interview. J’ai bien vu une dame qui venait faire des photos mais elle est partie sans rien dire. C’est bizarre, Orléans.

Premier dîner en ville, rue de Bourgogne. Une rue qui bouge bien !

Demain, je braque un diamantaire. Non mais !

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Course

  1. Alain dit :

    oui mais les flics couraient nettement moins. Le voleur était beaucoup trop rapide. Superbe experience pour ma part. Bonne continuationAlain Le flic cascadeur

  2. Hubert dit :

    Un réel plaisir de tourner dans la peau d’un flic, même si on s’est fait distancer par le braqueur…Grand professionnel tout en restant très sympa avec le restant des figurants. Merci encore et bonne suite pour le tournage.Hubert Le flic qui s’est fait une déchirure en te coursant …

  3. lucas dit :

    Des flics gras et essoufflés, c’est tout bon, ça. Je sens que je vais reprendre du service…

  4. Gauthier dit :

    Là les gens du bog, les habitués sont dépassés par le tournage, ne sont plus vaiment dans le coup… moi j’étais sur Paris vendredi, toi à Orléans…Pas gros, un peu sec le BB, z’ont du effectivement avoir du mal les cascadeurs…

  5. Bernard Blancan dit :

    Merci Alain ! À la projo d’Orléans !

  6. Bernard Blancan dit :

    Y en avait quand même assez vite marre de galoper comme des gazelles ! Et puis, vous, vous aviez commencé avant moi sur une prise où je sortais vite du champ. Je me disais « Ils s’usent, je vais les semer ! » Hé hé hé… À plus in Orléans ou ailleurs !

  7. Bernard Blancan dit :

    Heu, ne t’y aventure peut-être pas? C’était des sportifs et moi, quand je joue, je suis un malade. Je fais des trucs que je ne ferai pas dans la vraie vie.

  8. Bernard Blancan dit :

    Pourtant, mon cher Guy, en lisant, tu as toutes les infos. Difficile de ne pas savoir ce que je fais et où je suis (et où je serai…).

  9. Pascale dit :

    Tu tournes un film ???Tu pourrais nous le dire au moins !

  10. Bernard Blancan dit :

    Merde, j’avais oublié…

Les commentaires sont fermés.