J’ai des absences…

Jeudi 30 juillet 2009

Il y a une vie en dehors du métier d’acteur, de celui de réalisateur, musicien ou sourcier. Et cette partie, je tiens à ce qu’elle reste invisible ici.

 

J’ai été obligé de prendre des trains, passer du temps ailleurs. Point. Pas là et occupé. Ce qui explique mes absences bloguesques. Mais je reviens !

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour J’ai des absences…

  1. Pascale dit :

    Et oh, nous engueule pas.On t’a pas demandé un arrêt de travail non plus !Cool man.

  2. Bernard Blancan dit :

    Mais, Madame, siouplé, j’engueule personne. J’informe ! Oui, je sais, j’ai parfois un ton d’adjudant…

  3. lucas dit :

    Qu’est-ce que c’est que cette histoire de vie privée, d’invisibilté, de trucs qui ne nous regarderaient pas ? On va lancer une pétition fissa, ouais, et exiger qu’on te greffe une webcam sur l’occiput, genre bracelet électronique, tu vois ? Non mais !

  4. Pascale dit :

    Effectivement, i va se calmer le Martinez, on n’est plus dans la légion, c’est limite aimable ton : « Et cette partie, je tiens à ce qu’elle reste invisible ici. »…On t’a jamais demandé si tu trempais le matin ou pas ?

  5. Pascale dit :

    Mais au fait, tu trempes ou pas ?

  6. Bernard Blancan dit :

    Vous en voulez toujours plus… pfff

  7. Bernard Blancan dit :

    À VOS RANGS, FIXE ! Rompez… C’est quoi, ce bordel ?!

  8. Bernard Blancan dit :

    Dans mon mileu, nous ne comprenons pas certaines expressions de vos campagnes…

  9. M.... dit :

    Je pense que Bernard aime enormement poster des articles, partager un maximum d’infos, d’anecdotes, de clins d’oeil avec des gens qu’ils sait attachants et « proches », qu’il y a d’autres choses aussi, mais qu’il se reprend de justesse et sa façon de se non justifier energiquement c’est une façon de nous dire qu’il vit des trucs biens, mais à part. Une distance nécéssaire au bonheur! Si avec ça j’me fais pas jeter… 😉

  10. serge barande dit :

    Bon eh bé en tout cas, j’espère qu’il ne s’agit pas d’emmerdements.Allez… moteur! j’ai des trucs et des machins sur le feu. Dans dix jours, j’aurai les orteils en position d’évantail, les yeux braqués vers le ciel basque (migration) et une foultitude de recettes à cuisiner pour les potos pendant que tu tourneras à fond la caisse. La quille bordel!Té… au fait, t’as les salutations de la maman de Franck (Vidal), croisée ce WE

  11. Gauthier dit :

    Nous, ici, en Lorraine, tremper… le biscuit, ça veut pas dire la biscotte !

  12. Pascale dit :

    Merci, merci pour les explications de texte qui m’ont fait réaliser que ce blog n’était pas toute ta vie, même si je me demande évidemment comment c’est possible !

  13. Bernard Blancan dit :

    Des trucs bien et d’autres moins bien. Comme tout le monde. Mais dans le privé, quoi.

  14. Bernard Blancan dit :

    Profite bien de ce beau pays qui me vit naître… La bise à la mam de Franck !

  15. Bernard Blancan dit :

    Je prends pas de biscotte, le matin. Ni de biscuit.

  16. Bernard Blancan dit :

    Hé bé, c’est possible.

  17. Gauthier dit :

    Pourtant avec la SNCF, c’est possible !

  18. Bernard Blancan dit :

    Tu sais que cette pub a été arrêtée en mars 95 ?

Les commentaires sont fermés.