OK Corral

Mercredi 28 avril 2010

Aujourd’hui, nous tournions à l’intérieur de l’église millénaire des Saintes-Maries-de-la-Mer. Dehors, c’était l’été, les touristes, les gitanes qui lisent les lignes de la main. La séquence tournée l’a été sans difficulté particulière.

Demain, j’ai deux castings : l’un avec un réalisateur américain relativement extrêmement connu et l’autre avec un réalisateur français extrêmement énormément connu. Vous saurez qui quand j’aurai connaissance du résultat. Pour une fois que je peux créer un peu de suspense…

 

Concernant Hors-la-loi, Guy m’a fait part d’un mail qui circule sur une opération politique qui se préparerait sur la Croisette autour du film : Guy, ne t’inquiète pas ! Tout cela n’est pas sérieux. Il y a toujours des gens pour parler de choses qu’ils n’ont pas vues, pour se mettre en colère. Ils ne parlent pas du film mais de ce qu’ils en imaginent. Et ce qu’ils imaginent est nourri de leur simple culpabilité.

Tiens, ça me rappelle une autre histoire…

18 réflexions sur « OK Corral »

  1. Tain ! y s’en passe des trucs sur ce blog… moi qui croyait qu’on était trois pelés et deux tondus à s’emplâtré de temps en temps… Pour Cannes je m’inquiète tout de même un peu… lorsque le fiel déborde, il reste parfois des fous pour commettre des abus… J’ai rêvé cette nuit passer en trombe devant le festival en mobylette et te chopper au moment où un petit fils de l’OAS envoyait une grenade sur les anciens Indigènes… mais ce n’était que de la com pour Mob Story…  

    J'aime

  2. « Tous les gens bien intentionnés…. » Je l’ai visitée y a environ 25 ans cette église, en plein hiver, il gelait à pierre fendre, et je m’en souviens encore. Je te laisse à tes cérémonies franco-américaines. De l’embarquement dans l’air???

    J'aime

  3. Pour tout le reste, ça relève de la Mission impossible, comme tu le soulignes…

    J'aime

  4. Ton histoire me rappelle un certain député qui dénonce avant même de l’avoir vu une « falsification » de l’histoire. (Notament dans l’hebdomadaire Minute). Il se base sur des échos qui lui auraient été faits du scénario. Brrrrrr !!! Révisionniste. Brrrrr !!! Falsificateur de l’histoire.

    J'aime

  5. La Provence.com « Entre-temps un maquilleur va dessiner un filet de sang sur la lèvre du pauvre Bernard Blancan qui chute et rechute depuis maintenant plus d’une heure sous les coups de son fils. L’acteur raconte ses scènes, confie ses émotions et son expérience de cavalier sur sonblog tenu quotidiennement à jour… »

    J'aime

Les commentaires sont fermés.