J – pas grand-chose

Mercredi 19 mai 2010

Comment le cacher ? On a beau dire, beau faire, monter les marches de Cannes, ça émoustille, même si ça met la pression. Et comment faire croire que je n’y pense pas. Je peux bien cristalliser, acheter des bagnoles, aller faire le sourcier, avoir mal au bras, attendre le résultat des commissions d’attribution de bourses (non, Pascale, pas de jeu de mots facile. Il y a un double sens que bien peu peuvent comprendre), cette perspective, aussi futile soit-elle, prend une sacrée place.

Je suis allé m’acheter une paire de godasses italiennes pour la montée, une chemise décontract pour la journée, une petite valise pour la cabine. Le costume, mazette, c’est Zegna qui s’en charge. Demain, coiffeur. C’est que je ne veux pas faire honte à la profession, ni à ma famille, ni à l’amicale des sourciers. Et surtout pas à vous, plus ou moins fidèles lecteurs.

Bref, ça s’agite, ça s’agite. Mais que l’on se rassure. Je n’oublie pas pourquoi j’y vais, sur ce tapis. Pour un sacré film dont on parlera plus tard, si vous le voulez bien. En son temps, je ferai un peu l’intello engagé. L’heure est à jouer les midinettes.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

26 commentaires pour J – pas grand-chose

  1. GG dit :

    Tu nous fout la pression… et pas dans les bars !

  2. serge barande dit :

    Il est bien cet article sur les LIP! Pour Cannes, j’y pensais en arrivant au bureau. Tous les soirs je mate le GD Journal, alors forcément… J’espère que tes pompes ritals te font pas mal aux arpions, quant au costard elle devrait s’en sortir… On verra ça et on te dira comment ça le fait. En tout cas, reçois mes pensées cambronniennes pour l’escalade du tapis! Je pisterai ça demain. Puis surtout, j’espère que le film marquera le festival et les rétifs à Sétif.

  3. Helga dit :

    Attention de ne pas se prendre les pieds dans le tapis rouge et tomber dans les escaliers, ça ferait désordre…

  4. claude dit :

    C’est comment un costume de midinette Zegna ? Ça s’arrête aux genoux avec un col Claudine ? Gaffe aux marches, alors, avec tes escarpins ritals à talons hauts… Allez, suerte, amigo ! On t’envoie une douce brise porteuse de notre île !  

  5. M dit :

    Allez allez! Le soleil t’attend! Le nuage aussi… garé en double file…

  6. GG dit :

    A tous, je me permets de vous dire que les marches sont après le tapis… et en général, on se soucie peu des gens après, lorsqu’ils ont le dos aux objectifs…

  7. Joël dit :

    Allez on te soutiendra pour monter les marches. Ho hisse, ho hisse ! Sur les photos tu te mets derrière et tu fais les oreilles de lapin à tes comparses. Cela va faire un buzz. GG les marches sont aussi sous le tapis rouge.

  8. Bernard Blancan dit :

    Je ne me risquerai pas à faire les oreilles ! bizbuz

  9. Bernard Blancan dit :

    Je bois pas de bière en dehors de chez Joël !

  10. Bernard Blancan dit :

    « quant au costard elle devrait s’en sortir… » C’est pas elle, c’est lui : Ermenegildo Zegna

  11. Bernard Blancan dit :

    Parle pas de malheur !

  12. Bernard Blancan dit :

    C’est italien. Je serai rital des pieds aux lunettes. Merci pour la brise.

  13. Bernard Blancan dit :

    J’arrive !

  14. Bernard Blancan dit :

    Je te laisse te faire casser par les autres. T’inquiète, on me verra. Je vais imaginer que je joue le rôle de Jack Palance…

  15. serge barande dit :

    Si j’ai un gamin, promis, je l’appelerai Ermenegildo, en la mémpoire de Cannes 2010!

  16. claire dit :

    Allez, chouette ! On te regarde, on en perd pas une miette !

  17. Le Guytounet dit :

    Alors le signe ça vient ? (t’es emmerdé parce que tu sais pas aller avoue !)

  18. LN dit :

    N’oublie pas la casquette rouge!! ( avec le bras gauche! ) 😉

  19. Pascale dit :

    Je sais quand même ce qu’est une bourse

  20. Pascale dit :

    Tes pompes c’est celles là ou celles là ?

  21. Bernard Blancan dit :

    Nan !

  22. Bernard Blancan dit :

    Tu joues toujours ?

  23. Bernard Blancan dit :

    Je savais bien que j’avais oublié quelque chose…

  24. Bernard Blancan dit :

    Heu

  25. Bernard Blancan dit :

    T’as dû perdre pas mal de miettes. Le morceau entier, même…

  26. Bernard Blancan dit :

    Grouille-toi, alors !

Les commentaires sont fermés.