En attendant l’été

Mardi 1er juin 2010

Je n’ai malheureusement rien à vous raconter. Je pars demain pour Besançon, je suis à jour de tous mes trucs, j’apprends le texte, et puis voilà. Vous voulez que je vous raconte la quête d’un café en terrasse… chauffée ?

Bon mais si vous avez des nouvelles de ma carrière, n’hésitez pas !

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour En attendant l’été

  1. J2L dit :

    parait qu’il manque 300 figurants pour le tournage, tu vas peut-être bientôt me voir débarquer là bas !

  2. Bon début d’été Bernard, je suis dans mon hamac et le soleil frôle mon tricorne comme une mouette égarée…A bientôt Amigo ! Jack.  

  3. Daniel dit :

    À Besançon ? Tu vas tourner avec Serge, alors ! Non ? Il va tourner dans le coin aussi en juin… la Franche Comté c’est sympa en tout cas, les gens ont un accent bizarre mais on y mange bien !

  4. Joël dit :

    Une terrasse avec des jolis parasols (chaufffants). Tu as entendu Noam Chomsky et Charles Piaget on faillit enfin se croiser à la Mutualité. Bon, je me fatigue pas alors ! Tulipe a 20 ans. Elle ne ressemble pas à n’importe quelle jeune ouvrière de cette année 1973 : elle est « une LIP », comme son père. LIP, la première entreprise d’horlogerie française, une usine modèle. Sauf que l’impensable survient : l’entreprise, rachetée en sous main par un groupe étranger, va disparaître. Avec pour conséquence des centaines de licenciements parmi les 1300 salariés. La grève est votée. Rapidement les salaires ne sont plus payés. C’est alors qu’une idée aussi insensée que géniale naît parmi les grévistes : se remettre au travail, tous ensemble et sans patron ! « On fabrique, on vend, on se paye »… Pour Tulipe et ses amis, c’est le plus bel été de leur vie. Jusqu’au jour où… http://www.leblogtvnews.com/  

  5. GG dit :

    C’est la grande manif… lundi à Besançon, fais gaffe, y en a qui auront vu Campan !

  6. serge barande dit :

    Eh bien tu retrouves (au moins) deux acteurs avec qui tu as déjà « bricolé ». Et y a aussi une actrice à laquelle je m’intéresse depuis de nombreuses années, « Ciao P. » et même depuis avant. Et son onewoman était sacrément excellent. LIP est une belle histoire humaine, pleine de solidarité, puis sous la plume de Jean Vautrin…, ça devrait bien me plaire quand ça sortira (oui j’y pense déjà, même avant le début du tournage!). Et un peu de cinoche engagé, ça fait jamais de mal. Alors comme y en a de moins en moins (l’est parti où Boisset???), c’est toujours ça de pris! Euh… pour ta carrière, ce matin j’ai regardé dans le marc, c’est bon, aucun ombrage, fonce (molo qd même avec la mercos).

  7. Bernard Blancan dit :

    Welcome !

  8. Bernard Blancan dit :

    Bon vent, Jack !

  9. Bernard Blancan dit :

    Ben oui, je tourne avec Serge !

  10. Bernard Blancan dit :

    Hé ben, voilà !

  11. Bernard Blancan dit :

    Je les attends !

  12. Bernard Blancan dit :

    Tu fais dans la voyance, maintenant, toi ?

  13. serge barande dit :

    Bé ouais, tu sais, moi, quand je peux rendre service, j’hésite pas à mettre les moyens!

  14. Bernard Blancan dit :

    Je sais

Les commentaires sont fermés.