Gris bleu

Dimanche 20 juin 2010

À Paris, il fait 25° et on cherche l’ombre. Heu… en rêve.

Guy m’a appris par presse interposée que des montres Lip avaient disparu sur le tournage puis avaient retrouvé leur place avec la venue des gendarmes. Deux déductions : Lip a encore de la valeur et les voleurs ont peur des flics.

Que raconter ? À peine de retour, je reprends contact avec famille, amis, les copains sourciers. Le boulot, j’y pense mais je mets un peu en veilleuse. Abandonné toute velléité pour la sortie de Hors la Loi. Je ferai ce qu’on voudra bien que je fasse, à la place qu’on me donnera. J’ai passé l’âge de jouer des coudes. Pour ce qui est de mon documentaire, je pense aux moyens de le réaliser tout seul comme un grand. Je suis trop persuadé après les retours de la SCAM qu’aucune commission, dans la frilosité ambiante, ne voudra se mouiller pour un tel projet.

Dans l’air du temps que je renifle à plein nez, on sent poindre les discours xénophobes, sous couvert de débâcle des bleus. Tout à l’heure, on s’est retrouvés au passage d’une manif des chinois de Belleville. Leur revendication : Sécurité pour tous. On est loin des Lip ! Ils subissent les agressions répétées de Noirs et d’Arabes. Tout ça ne sent pas très bon et demande une vraie réflexion qui ne soit ni la répression imbécile de droite, ni l’idiot angélisme de gauche. Ça ne semble pourtant pas si compliqué de vivre ensemble. Ça demande juste un peu de courage et d’honnêteté.

Bref, l’humeur est en harmonie avec le temps. Gris et froid.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Gris bleu

  1. serge barande dit :

    On voit ça… Hissez haut moussaillon! Pendant que les Chinois se faisaient embrouiller, je tirai de l’eau des crues une brebis par la peau duc, coincée dans des ronces, bêlant comme un putois (!). Les éléments se déchaînent, quels qu’ils soient. PS: les montres c’est pas moi (alibi Pays basque, crues, brebis, Patxaran, etc.)

  2. LN dit :

    Ouais, eh bien les sourciers ont bu à ta santé ! ( Et pas que de l’eau!)

  3. Bernard Blancan dit :

    Lip, Lip, Lip…

  4. Bernard Blancan dit :

    No Patxaran !

  5. Bernard Blancan dit :

    On peut pas être partout à la fois… Une autre fois.

Les commentaires sont fermés.