Pourquoi faire les choses à moitié ? On ferme !

claps.jpg

Photo-montage de Joël de Miglos

 

Cette fois-ci, c’est pour de bon. Le blog d’un comédien s’arrête.

 

Son objectif d’offrir un témoignage de la réalité de la vie d’un comédien est atteint. On a six ans de récits pour se faire une idée. Tout n’est pas dit mais pour continuer, je choisis de faire sans.

La limpidité n’est pas du monde des acteurs. Mieux vaut avancer dans le mystère et dans la gestion minimaliste et ciblée de la communication. Tenir un blog va à l’encontre de ce principe.

 

Je ne sais ce qu’il adviendra de ma carrière. Je l’ai toujours subie avec l’idée qu’elle peut s’arrêter demain. Je ne pense pas que ce soit le cas dans un avenir proche mais je préfère justement arrêter le blog sans prendre le risque, qu’un jour, amertume, désillusion et rancoeurs viennent insidieusement se glisser entre les lignes d’un virtuel accessible à tous.

 

Vous avez été témoins de prériodes calmes, d’autres fastes. La dernière a été chargée et l’avenir est fait de quelques films qu’il me tarde de mettre en boîte, de sorties attendues, de plaisir de me glisser dans la peau de personnages troubles, drôles, … qui se remarquent.

 

Quand je trouverai le temps, je mettrai la seconde partie « des palmes à Hors le Loi » dans l’ordre chronologique.

 

Merci à tous ceux qui ont fait vivre ce blog par leurs commentaires réguliers. Vous avez été de vrais personnages de cette aventure. Désolé de vous licencier sans préavis.

 

Merci aussi aux lecteurs discrets qui venaient, de temps à autre, jeter un œil curieux et amusé sur cette expérience. C’est toujours avec plaisir que je croisais tel ou tel qui m’avouait lire de temps en temps sans laisser de commentaire.

Les proches, vous pourrez toujours cliquer sur « contact » pour prendre des nouvelles. Les réseaux sociaux permettent aussi de rester en lien virtuel. Et je compte bien sur mes activités pour que vous ayez des nouvelles par d’autres biais.

Si je trouve une autre façon plus ou moins originale de communiquer à la toile, je mettrai le lien ici.

 

 

 

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

32 commentaires pour Pourquoi faire les choses à moitié ? On ferme !

  1. Daniel Metge dit :

    Une page se tourne… en te lisant régulièrement, on avait le double plaisir de partager à la fois le quotidien d’un acteur, mais aussi celui d’un type plutôt bien, dont on aimait à venir prendre des nouvelles… et aussi d’une petite bande dont on aimait à partager les réflexions. Il te reste désormais à envahir un peu plus les écrans… pour qu’on puisse compenser au cinéma le manque de te lire en ligne. Bon footing, hors la loi !

  2. J2L dit :

    ça s’arrête quand ? à partir de dorénavant ? y’a pas un pot de départ, pour qu’on fasse une collecte pour t’offrir un vélo ou une perceuse, l’encyclopédie de la plomberie moderne : »de Pompei, au plombier polonais » ? merci de nous avoir donné l’occasion de partager tout cela, uniquement cela ! à très bientôt !  

  3. Sarro.Philippe dit :

    On va regreter, j’espère que l’on aura l’occasion de se recroiser. Bonne route pour la suite.

  4. Joël dit :

    Ho punaise ! Licencié sans préavis. Je savais pas que tu virais à droite.

  5. Joël dit :

    En grand

  6. Joël dit :

    erreur maintenant en grand !

  7. Bernard Blancan dit :

    Ok ! Dans les films, je demanderai à rajouter des bouts de dialogues rien que pour vous

  8. Bernard Blancan dit :

    Tiens, bonne idée, on pourrait faire un pot !

  9. Bernard Blancan dit :

    Pardi qu’on va se recroiser, filou !

  10. Bernard Blancan dit :

    Je sais… Il faut vivre avec son temps !

  11. Bernard Blancan dit :

    Ok, jo ! Merci boucou. Tu imagines bien que je vais la coller illico sur l’article !

  12. Goodbye Bernard ! 6 ans c’est long, et puis si tu t’ennuies dans 5 ans tu réouvriras un blog sur « pourquoi comment le retour » ! ^^ Besos et bonne route ! Jack le Pirate

  13. Bernard Blancan dit :

    Hé bien, à dans 5, l’ami !

  14. FredMJG dit :

    J’en connais des qui s’appellent Pascale qui vont tirer la tronche ! En tout état de cause, excellente continuation au cinéma/théatre/télévision/vie et tutti quanti 🙂

  15. Denis dit :

    J’intervenais peu, mais lisais régulièrement. Merci pour le bout de chemin ensemble. On en r’kosra p’tet au Méliès à Pau, j’ai appris aujourd’hui qu’il est prévu que tu viennes y présenter « Hors la loi ».

  16. Bernard Blancan dit :

    Le festival, je savais, Hors la loi, je savais pas…

  17. Bernard Blancan dit :

    J’aurai plus de temps pour aller sur son blog !

  18. Fayçal Addi dit :

    Je suis désolé, je n’ai pas trouvé cet article . Je n’ai même pas encore lu votre blog, et je suis déjà très touché… Le fait que vous arrêtiez votre blog, que vous avez développé depuis 6 ans, qui faisait partie de vos « aventures », dont vous en avez même parlé dans des interviews, ça me fait quelque chose. Qu’est-ce que ce sera lorsque j’aurai lu tout votre blog… J’espère que le minimum de contact que nous avons pourra se poursuivre, car c’est déjà un très beau cadeau pour moi, et je vous souhaite la célébrité grâce à votre talent (si c’est ce que vous souhaitez), et j’espère sincèrement qu’un jour énormément de gens vous verront comme je vous vois, c’est-à-dire, un très grand acteur, à qui il aura malheureusement fallu beaucoup de temps pour que tout le monde le découvre.

  19. Samuel Marès dit :

    licencier sans préavis : je vais te mettre au prud’homme et réclamer mon dû…

  20. Sylvie Georgiadès dit :

    Le choc ! Comment je vais faire, moi, sans ce blog ? Je suis triste, mais en même temps je respecte… Du coup, cette nouvelle me fait sortir de mon anonymat de lectrice depuis 4 ans. C’est moi, la lectrice croisée rue Oberkampf… Ce sera donc mon premier et mon dernier commentaire. Alors en vrac, mon billet préféré : celui où la grosse tête retombe après un cocktail « prout prout », et où tu rentres te faire une omelette en toute simplicité ! Et une suggestion si tu ne connais pas déjà, par rapport à l’intolérance au gluten : le Pain des Fleurs, dans n’importe quelle boutique bio mais avec des prix raisonnables. Bon, ben… merci, Bernard ! Et bon vent à toi.

  21. heral dit :

    tu déblogues?  

  22. Guy dit :

    Pourquoi faire plaisir quand on peut faire de la peine…

  23. serge barande dit :

    Bé merdalors! j’le savais que j’aurais jamais dû rentrer de congé. Où quand la Suède porte conseil… Il est vrai que la quotidienneté peut parfois être lourde. On a tous passé de chouettes moments à te lire. Un grand merci puis on reste en contact. La bise en attendant la suite et bon vent à mes Comparses blogueurs. On s’est bien poilé! Le gypaète barbu. Ikux arte Bernard

  24. Bernard Blancan dit :

    Hey, Sergio ! À bientôt, de toute façon. Je vais laisser une place pour une vie qui se poursuit en commentaires…

  25. Bernard Blancan dit :

    … J’m’en va lui envoyer Pascale pour qu’elle lui donne un cachton !

  26. Bernard Blancan dit :

    Yes, I’m débloguing my self. Putain, nous les français, on a un mal fou à spiker l’angliche

  27. Bernard Blancan dit :

    Merci Sylvie ! Et pour le pain des fleurs… b

  28. Bernard Blancan dit :

    On va s’arranger. Tu veux combien ?

  29. Bernard Blancan dit :

    Hey, il ne s’agit pas d’un article mais d’un blog entier que tu trouves à droite quand tu es sur le blog, dans la rubrique « liens ».

  30. Fayçal Addi dit :

    Oh mince ! ^^ Merci.

  31. Cécile alias Oréane dit :

    Ah bin voilà, c’est tout moi ça ! Le jour où je découvre le blog de Bernard, paf, il ferme ! Toujours avec ce fameux karma de merde … quelle Abrutix(e) !!! 😉 Bon pour me consoler, il me reste 6 années de blog à lire, de quoi occuper les longues soirées d’hiver ! Et bien bon vent et bonne continuation … ailleurs !

  32. Bernard Blancan dit :

    Ben c’est reparti…

Les commentaires sont fermés.