Expérience

Mercredi 16 février 2011

Si tu es acteur, je te déconseille d’inviter à dîner deux réalisateurs, fussent-ils des amis de trente ans, accompagnés de leurs compagnes. Ils ne manqueront pas, les rares fois où tu auras voix au chapitre, de te remette à ta place d’acteur (un mec un peu con qui ne connaît rien à rien, ne dit que des conneries, cherche du boulot). Il faut les inviter l’un sans l’autre, pour espérer oublier les fonctions respectives.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Expérience

  1. C’est bon un blog, mieux qu’un psy : Ecrire sur deux cons vers minuit, qui nous ont cassé les couilles…Respire Bernard. Ca va mieux là ? ^^  

  2. Bernard Blancan dit :

    Ben, non, c’est pas deux cons. T’es pompier bénévole et t’invites deux pompiers de Paris, tu vivras le même truc, même si c’est des copains… Ou t’es prof vacataire et t’invites deux copains proviseurs… C’est moi qui suis idiot de n’avoir pas pensé aux conséquences du casting.

  3. serge barande dit :

    Je compatis… Mais niveau invitations, je procède de la sorte avec mes ex, leurs époux, leurs maîtresses et leurs amants d’un soir, ainsi que les enfants du premier, du second voire du troisième lit : je compartimente pour éviter le fouillis, ne les invite pas ensemble, leur livre juste quelques éléments partiels, et au moins ils réalisent ce que sont leurs « fonctions respectives »! (t’avais fait quoi à bouffer, car il y a des fois, ça ne tient qu’à cela? Quoique Chabrol avait gros appétit)

  4. Guy dit :

    C’était caméra café quoi ! entre les deux, ça mange quoi des réals’ en manque de moyens et un acteur en moyen manque…

  5. Samuel Marès dit :

    je sens l’analyse d’un certain vécu. non ?

  6. Bernard Blancan dit :

    Non mais, c’était juste un conseil. Pas une affaire d’État.

  7. Bernard Blancan dit :

    Tu as fait des efforts, aujourd’hui.

  8. Bernard Blancan dit :

    Un peu.

Les commentaires sont fermés.