Ça se Corse…

mainbasse.jpg

Jeudi 24 février 2011

Demain, je serai de nouveau à Reims pour livrer les derniers mots du prof de math. Ce matin, j’enfilai les habits de Binouze, le flic que je commence à tourner lundi.

En attendant que j’en dise davantage, je vous déconseille la soirée des César de demain soir. À la même heure, sur Arte, je vous propose le téléfilm d’Antoine Santana dans lequel je joue le Lézard. Un rôle au goût Corse, ni prof, ni flic.

 

Un petit Oscar, pour la route ?

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Ça se Corse…

  1. Guy dit :

    Pour une fois qu’tu passes à la télé… si on n’a pas de magnéto, Serge, on fait quoi… on regarde cee extraordinaire et superbe pays de merde ?

  2. serge barande dit :

    Le fameux « magnéto serge »… (hein Guy!?), une marque réputée et tant vantée… Ce soir ce sera corsé, et lundi c’est Binouze! Entre deux, relâche : tire-bouchon et pince à tiercé seront les mamelles du week-end, avec un poil de XV aussi, faut pas mollir! Bon téléfilm.

  3. Sarro Philippe dit :

    Sans oublier les Oscars rambas dimanche soir sur Canal +  je crois……e les doigts.

  4. Le Guy dit :

    C’est quoi le XV Serge ? xellent vin de pays ? ha merde ! vous êtes dans le Sud-ouest, le pays à Jo !

  5. sarro Philippe dit :

    Le XV c’est quoi ? !!!!! mais bon sang c’est le jeu ou l’on se passe la bechigue, le cuir, la rogne quoi! Qu’est ce que c’est que ces nordistes qui n’ont aucune culture. C’est le week end du Crunch!

  6. Sarro Philippe dit :

    Week end chargé donc et toute l’Ovalie est mobilisé. Le Lézard fait bien les choses.

  7. Bernard Blancan dit :

    Tu prends un bouquet à disque dur…

  8. Bernard Blancan dit :

    Yes, we are the best !

  9. Bernard Blancan dit :

    Parle pas de Canal + aussi brutalement. Guy ne sait pas encore que ça existe.

  10. Bernard Blancan dit :

    ren compris

  11. Bernard Blancan dit :

    Vous savez, moi, le tennis…

  12. Bernard Blancan dit :

    L’ovalie… c’est Pacques ?

  13. Le Guy dit :

    Ma femme était en bas, commentant les Césars et moi en haut avec mon BB… Le film campe bien le côté Corse, insulaire, paisible, mais où on se méfie de tout. L’assassinat du préfet Erignac est assez juste. Berléand tout en étant horrible n’est pourtant pas tout à fait crédible en assassin. La philosophie Corse est bien rendue « nous faisons ce que nous voulons, quand nous voulons ». Un scénario dont l’écriture est très originale, le dialogue parfois brillant « compagnon de cellule, le nègre et la femme ». De beaux plans cinéma. Il y a des effets de réalisation très réussis. L’assassinat de l’amant est très réaliste (trop). Certains raccords lumière sont imparfaits, l’étalonnage probablement… Et puis l’éternel bébé qui nait… à 3 mois…  J’ai trouvé Bernard très bien campé avec un côté paysan, plus paysan qu’ancien baroudeur d’ailleurs. Le rôle est assez réussi, mais court.    

  14. Bernard Blancan dit :

    Merci Monsieur Guy !

Les commentaires sont fermés.