Les mains dans la pelloche

Jeudi 09 juin 2011

Les informations que je vais porter ici vont être encore une fois très pauvres : je suis tout entier sur mon film. Je partage le montage avec le tournage et la création de séquences faites à la maison. Je ne sais encore comment la matière va s’organiser dans ce mélange de figurines, d’images documentaires et autres virgules animées. Pour l’instant, je ne suis pas certain de laisser au spectateur trop de place pour respirer. C’est qu’il faut tout faire rentrer dans moins d’une heure…

Sinon, je mange toujours des concombres, salades, pousses de soja et autres tomates.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Les mains dans la pelloche

  1. Le Guy dit :

    Oui, ayant vu le résultat des figurines et imaginant la suite en « grande nature », ça va pas êt’ coton… Tu sais que tu peux compter sur la bande pour avoir des avis… j’dis ça comme ça, vu qu’ tu réponds pas souvent aux propositions…

  2. Bernard Blancan dit :

    J’adore le coton. Ça passe à 60 voire 90, à la machine. Pour la bande, je ne suis ^pas certain que vous soyez dispo pour venir à une projo sur écran d’ordi à Paris…

  3. serge barande dit :

    Ben oui, on comprend, on peut pas être chez Durafour et à Moulins. Mais la consommation de légumes va te permettre un bon maintien.

  4. Bernard Blancan dit :

    C’est normal que mes concombres deviennent rouges ?

Les commentaires sont fermés.