Mais, qu’est-ce que je fais ?

baguette.jpg

palmes de sourcier

Dimanche 19 juin 2011

La question est de savoir si j’évoque la palme, dans le film. Le lien avec mes histoires de légitimité, de reconnaissance me paraît évident. Mais je dois gérer aussi la sobriété, l’humilité, la discrétion, le bon goût, la jalousie des autres. Voilà une séquence qui va être compliquée à imaginer et à tourner. Parvenir à dissocier la symbolique de l’événement en le sortant de toute contingence superficielle et mondaine. Pas une mince affaire…

 

C’est un exemple des questions que je suis amené à résoudre dans le film.

 

Je montage tel que je l’ai commencé va glisser dans les mains de la monteuse dès demain. Je devrais devenir plus disponible à autre chose. Enfin, à peine…

 

En montant, je me vois beaucoup à l’image. J’ai ainsi le temps de découvrir certaines facettes de ma personnalité que je ne  me serais pas attribuées naturellement. Et pas des meilleures. Je conseille à ceux qui n’ont pas envie de faire une psychanalyse de faire un film dans lequel ils sont présents. C’est subventionné, gratifiant et plus rapide.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Mais, qu’est-ce que je fais ?

  1. Reste distant sur Cannes, dans le visuel et l’émotion. Pas de détails, car qui n’est pas avec certaines personnes, est contre ! Tu sais bien…^^ Bon dimanche Camarade ! :))

  2. Stéphane dit :

    Hello Bernard juste un coucou… Aujourd’hui fête des pères… Fête que perso je trouve ringarde-complet, comme la fête des mères. La fête des pères/mères n’a pas à être déclenchée par une date précise.. Le commerce… M’enfin mes deux ainées m’ont offert…. DVD-Indigènes… Je retire ce que j’ai dit sur la fête des pères… Voilà, c’était juste un clin d’oeil… Je suis content, je vais me régaler à visionner les passages que j’aime. Je ne lis plus de blogs, ou alors en diagonale… pas le temps… dommage… Bon montage pour ton film ! Stef qui s’est pongé dans les verrrières et le fer forgé.        

  3. Le Guy dit :

    Pas le temps la verrière des Pyrénées… enfin !

  4. Samuel Marès dit :

    je pense qu’aborder la palme peut être très risqué mais peut être que tu l’as inclus dans une partie autobiographique qui raconte comment tu en es venu à découvrir que tu était sourcier. Tout dépendra comme tu les dis de ta façon de présenter  cette récompense.

  5. Joël dit :

    Une idée de baguette palme ! « J’évoque… je balance pas ! »

  6. Bernard Blancan dit :

    Je crois que j’ai fait un truc qui marche…

  7. Bernard Blancan dit :

    Je vois que tes filles ont bon goût !

  8. Bernard Blancan dit :

    Oui, il y a une part autobiographique. Ça va le faire.

  9. Bernard Blancan dit :

    Super ! Mais je ne vais pas l’utiliser, celle-là, à part pour la mettre en haut de l’article…

  10. Gauthier dit :

    La palme ? il faut évidemment en causer Bernard. En effet, la pièce de théâtre jouée à l’époque ne serait pas arrivée, si y avait pas eu la palme et aussi ta découverte du don de sourcier-magnétiseur avec le rapprochement des deux pères : le fau-vrai et le vrai-fau… Pour ta gueule à l’écran, moi aussi j’en ai eu l’expérience, 91 minutes avec moi, de tous les plans de Go West ! Bon OK moi j’étais beau, mais toi, plus connu et surtout avec du talent, celui d’acteur, alors ça va pas être trop difficile à supporter… pour nous ! (lol)  

  11. LN dit :

    La palme fait partie de ta vie, de toi..Tu étais heureux ce jour là..C’est une des facettes de Bernard..un morceau du puzzle..

  12. Bernard Blancan dit :

    On va voir, on va voir, pour la palme. Pour l’instant, c’est dans le film.

  13. Bernard Blancan dit :

    Ben ouais…

  14. Pascale dit :

    Je montage ??? du verbe montager ? Ce blog est « source » d’inspiration grammaticale !

Les commentaires sont fermés.