Ça remonte

Mardi 21 juin 2011

Après une première journée de montage assez éprouvante, la seconde a été faite du plaisir de trouver des solutions à certains problèmes et de créer de nouvelles séquences. Ça ne dit pas grand chose, je sais, mais c’est juste une façon de dire que ça avance. Ce n’est pas juste pour dire « je suis en montage, nananère, regardez comme je suis fort ».

 

Je dois ajouter des musiques à certains endroits. En attendant de faire les vraies, j’amène la guitare synthétique en plastique que j’avais utilisée pour mon spectacle et je vais improviser quelques notes pour combler les vides. J’ai déjà fait ça dans mon pré-montage, en enregistrant deux trois morceaux de guitare. Je me demande si je ne vais pas les garder…

 

Je rentre le soir comme on revient de l’usine. Lessivé. Je me permets de faire une comparaison avec le monde du travail car je l’ai pratiqué, moi, Monsieur !

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Ça remonte

  1. serge barande dit :

    Quand j’avais cinq ans, j’avais une « Bontempi » 6 cordes, qui déchirait grave ; je l’ai gardée au cas où… alors si ça te chante… Tu sous-entends qu’il y en a qui bossent pas vraiment ? Guy va encore gueuler…! Tous les Prolos, avec nous!!!

  2. Gauthier dit :

    Car je l’ai pratiqué, moi, le monde du travail ! » oui ba y longtemps, attendons LIP pour voir si t’es convaincant !    

  3. Bernard Blancan dit :

    El pueblo, unido …

  4. Bernard Blancan dit :

    Tu vas pleurer !

  5. serge barande dit :

    Comme disait Bertrand : « Préparez vos mouchoirs » !

  6. LN dit :

    … »Jamas sera vencido »…C’est juste pour finir la rime..

  7. Pascale dit :

    ça remonte ? tu veux dire que c’était descendu ???   Ben merde alors !

  8. Bernard Blancan dit :

    nan, on va pas pleurer.

  9. Bernard Blancan dit :

    plusieurs fois les vrais et chanté avec eux (dans le public, bien sûr)

  10. Bernard Blancan dit :

    Jusqu’à Châtelet, oui…

Les commentaires sont fermés.