La projo…

Mercredi 6 juillet 2011

La projection a eu lieu. Étaient présents : deux jeunes gens de la boîte de montage, Céline, la productrice et Mathilde, ma compagne.

 

On ne peut pas dire que ce soit mal passé. Ni bien. On a relevé les défauts et les manques. Mais pour moi, c’était la première fois que je voyais vraiment le film que j’étais en train de faire. Et ça fait drôle. Je me demande bien qui ça va intéresser, en l’état. Je ne sais si c’est pas gentillesse, mais il semblerait que je sois le seul à me poser cette question aussi radicale.

 

Bref, il y a du travail et la projection de vendredi nous dira si nous allons dans le bon sens.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour La projo…

  1. Pascale dit :

    C’est abstrait cet article sais tu ?

  2. Gauthier dit :

    Organise une projection avec la bande… des bras cassés du blog lorsque ce sera avancé… sont les meilleurs !

  3. serge barande dit :

    Bras cassé toi-même! D’ailleurs, y a aussi des bras cassé(e)s chez les blogistes, si tant est que ça s’accorde ! Ce sont eux qui sont trop gentils ou toi qui est hyper exigeant ? C’est le montage qui ne te satisfait pas ou le fond ? N’ai plus qu’à te souhaiter un bon travail, aujourd’hui et demain!

  4. Joël dit :

    Je te dis pas le panel de « bras cassés » ! Ho ! Tu vires « radical de gauche » ?

  5. Gauthier dit :

    Non Joël, suis toujours chez Hollande !

  6. Bernard Blancan dit :

    Ben, je peux pas tout vous dire… Avec ce film, j’ai appris à me taire et ne pas vouloir balancer les images sur le net à tous bouts de champ.

  7. Bernard Blancan dit :

    J’ai pas envie de me faire lyncher !

  8. Bernard Blancan dit :

    La question est bonne. Un peu des deux, mon adjudant…

  9. Bernard Blancan dit :

    de gauche, oui, radical, je pense, mais radical de gauche…

  10. Bernard Blancan dit :

    Je vais lui faire un procès, tiens, à Hollande. Je vais bien trouver un truc. il paraîtrait que…

  11. Gauthier dit :

    Va pas êt’ content ton pote Alin Rousset !

  12. Bernard Blancan dit :

    Alain !

Les commentaires sont fermés.