RÉZOSOCIO

FB.jpgCe qui était bien, avec ce match de rugby, c’est qu’il n’y avait personne au supermarché. On a parfois des satisfactions très égoïstes. Je n’ai aucune émotion particulière quant au résultat. Enfin, j’avoue tout de même que je suis assez content de voir notre président privé d’une occasion de parader. En ces temps préélectoraux, tout est bon à prendre.

 

Je m’apprête à descendre dans les Pyrénées pour quelques jours trop courts. Pas d’article donc avant vendredi prochain (sauf événement exceptionnel).

 

Depuis quelques temps, je me suis investi sur mon compte Facebook. Je voulais voir quelle était la puissance réelle de communication de cet outil. J’y ai plus de 1.500 « amis ». J’ai lancé une page « à distance ». Résultat : 23 amis pour la page. J’ai aussi publié, presque chaque jour, mes articles de blog. Résultat : D’une vingtaine de visiteurs uniques, je suis passé à 90, les jours où j’ai publié (j’étais à 200 dans les beaux jours marqués de Cannes 2006).

 

J’ai par ailleurs constaté que les personnes les plus présentes ne sont pas forcément celles qui ont le plus de choses à dire. Il y a comme un besoin de s’exposer. Un état de demande plus qu’un réel échange.

 

Conclusion : cet outil de communication reste très limité. La seule vraie valeur est une augmentation redoutable du carnet d’adresse. Mais uniquement pour des messages privés. Et encore… Étant donné la quantité d’informations qui arrivent sur la boîte aux lettres, je ne suis pas certain que ce soit très efficace non plus.

 

Pour faire du réseau, rien ne vaut les fêtes, les vrais événements, les cafés, le téléphone. La communication Internet n’a de force que dans le médiatique, à un degré plus accessible que les médias traditionnels, mais sur les mêmes principes. Pour le reste, c’est juste une façon de voir que telle ou telle vague connaissance fait ceci ou aime cela. L’intérêt est somme toute assez limité. Trop de monde pour que ton info ne soit pas noyée dans un flot continue et pas assez pour qu’elle atteigne ceux à qui tu voudrais réellement t’adresser. Autant passer quelques coups de fil.

 

Bon, pour le blog, l’ayant lancé en 2004, je ne peux que continuer. Comme une trace dont je ne sais pas trop encore quelle est la fonction réelle, si ce n’est entretenir un lien avec les quelques fidèles lecteurs et, coucher par écrit le fameux témoignage d’un parcours parmi d’autres.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour RÉZOSOCIO

  1. serge barande dit :

    Encore une fois, un adorable article de ta part, tant sur son contenu que sur le vécu. Pour ma part, face de bouc est une grande merde, mais ça, ça me regarde! It’s not my cup of tea!!! Ce que j’aime et apprécie avant tout c’est ta fidélidété, dans ton parcours (globalement), mais aussi dans tes convictions d’Homme, politiquement comme artistiquement. L’Engagement d’une Vie est quand même le bel objet principal. De t’y adonner ainsi, est assez « couillu ». Lire ta dernière phrase est, à ce point de vue, joliement essentiel. Donc, à te lire, encore et encore! Puis au-delà de cela, Bon Voyage Aux Pyrénées………

  2. serge barande dit :

    PS : « Rézosocio »…. Fais quand même un peuv gaffe à l’orthographe, car avec l’âge, je trouve que tu baisses un peu…….. Consultant d’ailleurs « Face de chèvre » à ce propos, les « E »xperts tombent d’accord, le Blancan y baisse. (Permets-moi cependant de ne pas leur accorder plus de crédit que ça…)

  3. Joël dit :

    Il faut que tu les habitues tes amis facebook, tu mets presque jamais rien (un com le 27 aout, puis le 10 sept, un trou jusqu’au 6 oct) et tout d’un coup tu mets plein de trucs. Ils sont pas habitués à venir voir les pauvres !  

  4. Bernard Blancan dit :

    C’est pas que je mets rien. J’efface au bout de deux jours. Je ne garde sur ma page que ce qui est important. Je veux pas être fiché…

  5. Bernard Blancan dit :

    békoi…

  6. Bernard Blancan dit :

    Pfff, ‘faut encore que j’écrive…

  7. Joël dit :

    Pour ta fiche c’est trop tard !

  8. Bernard Blancan dit :

    merdum.

  9. Gauthier dit :

    Bon passons (j'(suis p’êt dans les amis rares) pas depuis 2004 car j’étais pas né mais avril 2006 avant la Palme… Voudrais tu nous redonner les nouvelles de ton « coeur » de métier… Les grandes gueules cassées, l’Espagnol, le LIP, et ceux que j’oublie…

  10. Pascale dit :

    T’as lancé ton blog ? Et il est retombé où ?   Pour fesse bouc… j’ai tenu un mois je crois. Je passais ma vie à aller voir les photos sur les murs de mes « amis ». Je me suis aperçue que je détestais avoir des amis et surtout savoir ce qu’ils faisaient. C’est pas fastoche de se désabonner mais j’y suis arrivée ! Sinon, ça farte chez toi ?

  11. serge barande dit :

    Puisque t’es pas là, mais aux Pyrénées… A mon tour, je me tire au Pays basque voir les grues, les bécasses, les cailles, les palombes et autres bestioles ailées ainsi que mes petits plats aimés. Je me grouille, la saison de migration tire à sa fin!

  12. Bernard Blancan dit :

    J’en ai croisé trois, palombes. Enfin, des oiseaux, quoi.

  13. Bernard Blancan dit :

    Bravo pour le désabonnement !

  14. Bernard Blancan dit :

    Il y a des diff à venir. Demain, je poste.

  15. Pascale dit :

    Oui je suis admirable. Merci de le signaler à tes quatre lecteurs !

  16. Bernard Blancan dit :

    C’est normal

  17. Pascale dit :

    Tout le monde ne le ferait pas.

  18. Bernard Blancan dit :

    C’est vrai (en fait, j’écris ça, mais je sais plus de quoi on parle)

  19. Pascale dit :

    Que je suis admirable !

  20. Bernard Blancan dit :

    Oui, c’est vrai…

  21. Pascale dit :

    C’est parce que je mange des gencives de porc irradiées et qu’ensuite je m’applique les restes sur le visage chaque soir !

Les commentaires sont fermés.