Atchoum !

Je passe pas mal de temps à travailler pour la promo des bouquins, avec la fébrilité d’un enrhumé que je suis. Mails, création d’un site, descendre à la poste pour envoyer des exemplaires, interviews téléphoniques… Pff, une bonne grosse émission télé, et tout serait réglé, tiens.

 

Mais je lis aussi pour mon travail d’acteur. Le scénario d’un copain pour un rôle que je pourrais jouer si le film se faisait, un autre pour une rencontre que je dois faire jeudi pour un tournage en février/mars. Si je continue à tourner comme ça, je vais demander au gars à qui j’ai vendu mon scooter, si je ne peux pas lui racheter.

 

Pour ceux qui ont lu le bouquin « secrets de sourcier », sachez que je poursuis une série d’expériences sur des tomates. Elles sont très sympas.

 

Lundi, dernier jour de tournage de Week-end.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Atchoum !

  1. LN dit :

    Pour les tomates, tu les postes où, tes resultats? Sinon, pour le bouquin, « secrets de sourcier », je confirme qu’il est très plaisant à lire, à la fois dense et technique, avec un style très fluide ( of course), sans oublier ton humour..de « la belle ouvrage »..;)

  2. Gauthier dit :

    L’oiseau s’envole Yves Caumon a tourné à Bordeaux l’histoire d’une femme absente à elle-même, interprétée par Sandrine Kiberlain. Ses débuts de cinéaste se sont faits là, bien avant la Femis, au début des années 1980, avec Bernard Blancan (qui sera de l’aventure encore pour ses autres films, « La Beauté du Monde », « Amour d’enfance », « Cache-Cache »), dans cette ville qu’il aime sans plus y vivre désormais, et qu’il trouve romanesque. « J’ai l’impression qu’il peut m’arriver plein de choses à Bordeaux, affirme-t-il. Et d’ailleurs il m’y arrive plein de choses… »

  3. serge barande dit :

    A tes souhaits !!! Pour le reste, prends le bus, tu y vis des aventures… ce n’est pas moins dangereux que le scoot, mais t’as moins de chance de te faire tchourer le bus que le scoot. Et grâce à Guy (et YC), je découvre que « la Belle Endormie » est romanesque. T’as devant toi un type comblé!

  4. Bernard Blancan dit :

    Merci pour lui, Guy ! J’y pensais, tu parles.

  5. Bernard Blancan dit :

    Super !

  6. Bernard Blancan dit :

    Pour les tomates, je ne postes rien. Quand sa sera fini, je te dirai. Merci pour ces gentils mots pour le livre !

Les commentaires sont fermés.