L’oiseau

 

Yves Caumon, mon pote de presque 30 ans, vous savez, Cache-cache… Son film sort aujourd’hui. Le presse passe souvent à côté de petits chef-d’oeuvres comme celui-ci. Pas moi. Vous y croiserez un Riaboukine magistral.

L-Oiseau_fichefilm_imagesfilm.jpg

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour L’oiseau

  1. serge barande dit :

    « Riaboukine magistral », quasi un pléonasme ! Le jour où il sera franchement mauvais, on l’attend toujours. En plus, le titre correspond à mon aficion… Alors…

  2. Bernard Blancan dit :

    Merci, Serge, l’oiseau. Dis-donc, les oiseaux qui volent en vol serré, ils ont un chef ? Je me suis toujours posé la question.

  3. serge barande dit :

    Bien sûr! S’ils sortent aventureusement d’une cage récemment ouverte, c’est Perret le chef!

  4. Bernard Blancan dit :

    Non, mais, ces étourneaux qui, par centaines, piquent à gauche au même moment, comme un banc de poissons, comment ça marche, ce mouvement d’ensemble ?

  5. serge barande dit :

    C’est comme au 14 juillet, quand le chef y dit « à gaaauuuuucheee – Gauche! » ou à Carnaval avec les majorettes, sont réglés comme du papier à musique les étourneaux!

  6. Bernard Blancan dit :

    C’est ça, le chef…

Les commentaires sont fermés.