VRP

Que puis-je pour vous ? Heu, bonjour Madame, je viens d’écrire un bouquin sur les sourciers, édité chez Eyrolles et je venais voir si vous étiez intéressée pour le prendre dans votre librairie. Écoutez, je ne suis que vendeuse. Il faudrait que vous joigniez le propriétaire de la librairie à ce numéro…

 

Me voilà transformé en VRP de mon propre bouquin ! C’est-à-dire que l’éditeur grand public n’a pas d’entrées dans les librairies ésotériques. Et, même si je sais secrets de sourcier s’adresse à un lectorat beaucoup plus large (y compris aux sceptiques), je vais leur donner un coup de main pour ouvrir les portes de la niche « sourciers, radiesthésie… ». J’ai suffisamment été client pour savoir que quand on s’intéresse un peu à ces sujets, c’est dans ce type de librairie que l’on va faire son marché.

 

Une seconde librairie a été séduite par le bouquin et va le commander. Non mais !

 

Pour ce qui est de mon métier premier, acteur, j’ai appris hier que je ne passerai pas les essais aujourd’hui pour le film dont je parlais. Ils ont rajeuni le rôle. Ce qui veut dire qu’ils vont chercher un acteur plus jeune. C’est comme ça le casting.

 

Pour ceux qui ont oublié de commander les bouquins… c’est  ICI.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour VRP

  1. serge barande dit :

    Comme je dis toujours (2nd degré bien sûr) : Saloperie de jeunes! je te foutrai tout ça à la Garonne, moi! Et Port de Grima me semble l’endroit rêvé! Aujourd’hui, je commande tes books. Où en sont tes Ogres ?

  2. Bernard Blancan dit :

    Non, mais il faut les laisser bosser, un peu, les jeunes. Sinon ils font des conneries. Les ogres, ils avancent. Colle ton oreille au sol, tu vas les entendre.

  3. serge barande dit :

    Ouais… ça y est…. J’entends le métro, c’est tout!

  4. Sarro Philippe dit :

    Pour répondre à ta question sur le vol des oiseaux, dans le cas des étourneaux il n’y a pas de chef,  mais on a là l’émergence d’un comportement global à partir des interactions des étourneaux, ce serait un fonctionnement critique auto-organisé qui est une théorie de la complexité proposé par le physicien Per Bak. théorie que l’on retrouve dans l’étude des tas de sable,  des tremblements de terre, des théories du chaos deterministe) Ci dessous un lien vers une page expliquant le vol des étourneau avec un petit film http://rhuthmos.eu/spip.php?article199 Il existe un programme informatique de vie artificielle appelé Boïd qui simule le comportement d’une nuée d’oiseaux en vol à partir de quelques règles très simples. L’article de Wikipedia qui en parle ci-dessous. http://fr.wikipedia.org/wiki/Boids Il existe aussi des logiciels multi-agents qui simulent aussi le comportement d’oiseaux, de fourmis, et autres abeilles.  

  5. Sarro Philippe dit :

    Extrait d’une page web parlant du vol des oiseaux.   l’exemple des boids un des exemples récents les plus connus de comportements émergents est celui des vols d’oiseaux appelés boids pour birds objects   les canards sauvages, par exemple volent ensemble de manière coordonnée, dans la même direction en restant groupés mais ils sont aussi capables de se détourner d’un obstacle sans rompre la formation et de reprendre ensuite dans la direction initiale   comment font-ils pour se coordonner ? y a t’il un chef d’escadrille qui donne des ordres, et autour duquel tout le monde se rassemble ?   à partir d’une simulation à base d’agents – où les oiseaux sont des agents – 3 règles locales simples auxquelles obéissent les agents suffisent à engendrer un tel vol avec des oiseaux simulés sur ordinateur :     la règle de séparation, qui prescrit d’éviter d’entrer en collision avec un voisin ou avec un obstacle     la règle d’alignement, qui stipule que chaque oiseau doit voler dans la même direction que ses voisins     enfin la règle de cohésion, qui demande à chacun de rester proche de ses voisins de vol   ainsi programmés, et sans aucun chef de file, ses oiseaux virtuels adoptent un comportement qui ressemble totalement à un vol d’oiseaux réels, à tel point que cette approche est maintenant utilisée par le cinéma pour simuler des vols d’oiseaux, aussi des chauve souris ou des bancs de poissons  

  6. Bernard Blancan dit :

    En plus, il a les oreilles bouchées !

  7. Bernard Blancan dit :

    Super merci, Philippe. J’ai adoré la vidéo aussi !

  8. serge barande dit :

    Aaaaah, bé voilà! Je suis content Philippe que tu t’adonnes à l’ornithologie. Ces manips sur le vol ont dû servir à la Patrouille de France ainsi qu’aux motards et aux canassons pour le défilé du 14 juillet. Sont quand même balaises les piafs! (ici des Bernaches du Canada) A ce sujet, la Bernache du Canada, protégée en France jusqu’alors… eh bien elle ne le sera plus l’an prochain! Les instances cynégétiques ont réussi à la faire déclasser. Merci NKM! Mais il est vrai qu’il n’y a pas que des oiseaux dans l’air, y a aussi des élections…

  9. Bernard Blancan dit :

    Ouais, ben Philippe, il t’a donné une bonne lecçon ! Il est gentil Sarko, pour les chasseurs aussi. Ce mec est formidable !

Les commentaires sont fermés.