Rêve d’amphi

amphi.jpg

 

Le rêve d’acteur typique que je peux faire encore, c’est la pièce de théâtre qui va démarrer alors qu’on vient tout juste de me filer le texte et de me planter sur le plateau. J’ai fait encore ce rêve la semaine dernière et j’ai dû commencer à l’école primaire.

 

Comme désormais mes activités cinématographiques se diversifient, je me suis réveillé ce matin dans un amphithéâtre, parmi de nombreux acteurs et réalisateurs. Nous étions à la grande réunion qui décide de l’avenir des films, leurs attributions d’aides, leurs castings, leurs dates de tournages, leurs admissions en festivals. La salle était bruyante. Le copain, Yves Caumon, déclamait les répliques de son prochain film, juste pour s’assurer qu’elles fonctionnaient. D’autres, scénarii sur les genoux, complotaient d’ultimes changements. À l’issue d’une longue attente, on nous annonçait que c’était fini. Les décideurs n’étaient pas venus. La réunion était reportée à une date ultérieure. Nous devions tous repartir et attendre.

 

Une belle façon de résumer que j’attends la réponse du festival de Nyon, d’une réunion qui a eu lieu hier et qui devait décider du casting d’un film qui me concerne, d’une commission Régionale pour mon court-métrage, le nouveau plan de travail du film dans lequel je vais tourner le mois prochain et qui est repoussé d’une semaine… et j’en passe sans doute.

 

Au moins, quand j’étais à la montagne, j’attendais juste les œufs ou le télésiège. C’est moins long. Plus contemplatif. Moins stressant. Ça repose les jambes.

 

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Rêve d’amphi

  1. serge barande dit :

    Ah… le doux bruissement de la neige foulée sous le pas… scroutch-scroutch-scroutch, avant le vin chaud à la canelle… Sûrement mieux que le brouhaha de l’amphi en folie!

  2. Comédien dit :

    L’attente dans ce métier c’est comme l’escalier en amour…. Finalement c’est le plus beau 😉

  3. Bernard Blancan dit :

    Pas trop d’accord. L’éclate, c’est entre « action » et « coupé ». Et l’amour dans l’escalier…

  4. Bernard Blancan dit :

    Pas trop vin chaud, moi. En ballon, d’accord. Et à température.

  5. Pascale dit :

    Moi je rêve souvent que Michaël Fassbender est fou de moi, et le matin, je suis vachement heureuse !

  6. Bernard Blancan dit :

    Je vais en parler à ton mec, tiens.

  7. Pascale dit :

    Il sait le pauvre !

  8. Bernard Blancan dit :

    Il sait, oui…

Les commentaires sont fermés.