la nausée

La folie meurtrière d’un homme. Les jeux vidéo. Le mec qui filme ses horreurs, une caméra sanglée au torse. Il croit porter un message politique, nourri de racisme et de haine. Une société qui fait naître un fou qui passe à l’acte doit aussi s’interroger.

 

Google actulalités, un autre fait divers : un viol dans le métro parisien. Sur le site d’Europe 1, les commentaires des lecteurs :

 

       quelle est l’origine des violeurs !!? juste par curiosité (ils ont été interpellés dans le XVIIIème arrondissement)

       je propose comme peine de les castrer chimiquement ou chirurgicalement, pas moins… ces faits divers doivent s’arrêter…

 

Voilà le niveau de réflexion de notre belle France. Pas étonnant qu’un jour il y ait un cinglé qui se mette à tuer en se prenant pour un héros. Sa folie se nourrit aussi de ce qui traîne dans les airs, les ondes, les discours. Qui sont les porte-voix de cette haine dans la représentation politique ? 

14 réflexions sur « la nausée »

  1. mon intuition me dit que cet assasin va être trouvé et arrêté entre les deux tours de la présidentielle dans l’intérêt d’un seul candidat. Mais peut-être que je me trompe.

    J'aime

  2. Ceux que l’on a tous en tête, ceux-là même dont on a tous entendu les discours fielleux aller crescendo ces derniers temps, sans qu’ils/elles prennent réellement conscience des retombées de leurs propos…

    J'aime

  3. Je ne pense pas que l’on puisse atteindre un tel niveau de cynisme. Ça ne passerait pas.

    J'aime

  4. C’est vrai que c’est carrément choquant les premières fois où l’on va voir les commentaires sur des sites d’info « mainstream », le nombre de réactions (au choix) racistes, antisémites, homophobes… Mais bon, après tout, si l’on réfléchit un peu, on se rend compte que cette proportion est due à la surreprésentation de franges extrêmes de la population qui n’on rien d’autre à faire de leurs journées que d’étaler (anonymement bien sûr) leurs petites et grosses haines.. donc il faut prendre l’habitude de ne plus aller lire les commentaires sur ces sites et voilà… A propos de ce fait divers de Montauban et Toulouse, je pense une chose (et je peux bien sûr me tromper) : si on avait déjà attrapé le type, l’affaire aurait pratiquement disparu de tous les médias trois jours plus tard. En fait, ce qui est assez intéressant -et un peu surréaliste-, et sûrement plus révélateur que ces terribles évènements en eux-mêmes, c’est toutes les motivations supposées qu’on prête à ce type, sans avoir aucune idée sur celles qui l’animent réellement. On aura eu droit à tout pour expliquer ses gestes : « la haine des juifs », « la haine des arabes », « téléguidé par l’extrême-droite », « à cause de la campagne »… Bref, perso, je pense que si cette affaire retient tant l’attention, c’est précisément parce que, ignorant les motivations du tueur, chacun projette sur lui tout un tas de préoccupations et de fantasmes qui n’ont sans doute pour la plupart rien à voir avec les faits, mais qui traduisent l’esprit grandissant de « complotisme » de notre époque, qui, s’il a certes toujours existé, est exacerbé par le manque de répères et la difficulté à donner du sens aux faits sociaux qu’ont induit les changements dans le monde ces trente dernières années…  

    J'aime

  5. Belle analyse. Néanmoins, il y a des indices qui laissent présumer qu’il y a un lien entre le type de victimes et la période de campagne électorale. La folie d’un individu se construit aussi sur quelque chose de plus large, en lien avec son histoire personnelle, mais aussi avec la société. D’accord, chacun projète ses propres peurs et fantasmes, dès lors qu’il ne comprend pas, ne connaît pas. Mais là, un faisceau de coïncidences (si l’on veut), donne un sens assez désagréable à ces actes irrationnels. Rien ne dit que c’est un ancien militaire nazi (vision caricaturale qui vient facilement à l’esprit), même si ça y ressemble. C’est vrai. Ce qui interroge, de toute façon, ce sont les résonnances que constituent nos interprétations, nos suppositions, notre lecture. Pas forcément complotistes. Pour ma part, en tout cas.

    J'aime

  6. Qui incite à la haine raciale, en ouvrant des débats sur l’identité nationale, en stigmatisant , en caricaturant à tout va? Qui a banalisé la parole des « fachos » en tout genre? Qui a récupéré les discours xénophobes tenus juque là par l’extéme droite? Qui a participé à dresser les gens les uns contre les autres pour aller à la péche aux voix? J’habite pres de Toulouse. Nous sommes tous sous le choc.  

    J'aime

  7. C’est vrai, je me suis sans doute mal exprimé. Par « complotisme », j’entendais cette attitude qui m’a irrité au plus haut point ces derniers jours et qui consiste pour beaucoup de politiques et de gros médias à attiser le sentiment de paranoïa vers une menace qui vient forcément de l’extérieur. Au lieu de parler pour ne rien dire et de venir à Toulouse pleurer des grosses larmes, il feraient mieux de se demander si la vision du monde qu’ils nous proposent n’est pas en partie la cause d’horreurs comme celle-là…

    J'aime

  8. Nausée est un mot faible et c’est vrai que certains se révèlent en réaction à ces évènements, énonçant de drôles d’avis…Je pense surtout aux enfants et l’adulte tués et leurs famille, et le reste c’est du pipeau… :((

    J'aime

  9. Bien sûr qu’on pense d’abord aux victimes. Elle est là, l’horreur. Mais au-delà de cette émotion, on peut encore penser. Pas bien compris…

    J'aime

  10. Ba voilà ça se termine et ça commence, pas sur que le bon président en cours de sortie ne récupére pas cet événement en déclarant en substance « heureusement que nous sommes des chantres de la répression et de la politique sécuritaire autrement quesqu’on verrait ma pauv’ dam’ ! »

    J'aime

  11. C’est du tout bon pour une certaine vision de la France. Attendons de voir comment ton poulain va réagir. C’est pas mort. En tout cas chapeau bas la police de la république.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.