Retour aux sources à Gindou

rencontrescinemadegindou2012.jpg

 

Météo idéale pour la projection de Retour aux sources à Gindou. Ça sera mardi soir, 21:30, sous un ciel étoilé. Comme il fera encore chaud, les spectateurs n’auront même pas besoin des petites couvertures traditionnelles. Juste les étoiles sur la tête et l’eau sur l’écran.

 

Nous avions fui la canicule en Bretagne. Hier soir tard, en plein Paris, il faisait encore 32°. En montant dans le vingtième, à Ménilmontant, on avait perdu 2°. Eh oui, chez moi, la neige tient plus longtemps qu’en centre ville et il fait plus frais l’été.

Il était question que j’écrive en vacances. Je n’en suis qu’à la page 60, sans la certitude que je tiens un roman digne d’intérêt. On verra bien. Ce n’est en tout cas pas d’ici mi-septembre que je peux compter avancer dans l’entreprise. Je pars à Gindou de mardi à vendredi, je tourne pour le village samedi et lundi et mardi et mercredi dans un court-métrage. Le vendredi, je tournerai pour une émission du matin de France2. Quelques jours après, je descends dans les Pyrénées pour aller repérer, préparer et tourner le mien. Je crains que le blog soir moins actif. Si je n’arrive pas à fournir le quantitatif, j’essaierai au moins de maintenir un semblant de qualitatif.

 

Pour les curieux de mes pratiques bizarres, j’avais commencé une nouvelle expérience pour tester encore l’action de l’esprit sur la germination et la pousse de blé. Hier soir, j’ai eu le plaisir de constater que le blé dit « magnétisé » avait bien plus fière allure et était bien plus vigoureux que le témoin, planté, arrosé, exposé exactement de la même manière. Je n’en aurais jamais fini de mes expériences de gamin (pour plus de détail sur mes obsessions, voir mon film et lire mon livre Secrets de sourcier).

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Retour aux sources à Gindou

  1. Lydie dit :

    jolie jolie, elle est , l’affiche ! … il va faire chaud, chez les Gindounais pfffffffouuuu !

  2. Le Guy dit :

    « Hier, en plein Paris, il faisait encore 32°, dans le vingtième, à Ménilmontant, on avait perdu 2°. Eh oui, chez moi, la neige tient plus longtemps qu’en centre ville et il fait plus frais l’été. » on raconte même qu’il y a des pieges à ours dans ce quartier c’est dire… 

  3. À renards, les pièges !

  4. Le soir, ça ira

Les commentaires sont fermés.