Copé est un ogre niais !

peinture-rue.jpg

Ils feraient bien de regarder Ogres Niais, tiens, les mecs de l’UMP. Ils ne font pas mieux que les héros de mon histoire. Quand les adultes retrouvent l’âge mental des enfants de maternelles…

 

Pour ma part, j’ai ré ouvert mon projet de documentaire sur les figurants. Je me suis rendu compte à cette occasion que faire un film transforme. Je trouve le projet très mal ficelé et insuffisant alors que je le trouvais assez complet avant de m’occuper de mes ogres. Voilà déjà un point sur lequel je vais plancher en même temps que je vais me remettre en écriture par ailleurs.

 

Je croyais en avoir fini avec mon petit film, mais que nenni. J’y pense encore beaucoup, impatient de la première projection. J’en ai même rêvé cette nuit. J’étais sur scène et Ogres Niais était devenu un spectacle. On calait le son pour nous entraîner à bouger la bouche en même temps. En pleine répé, Jamel déboule. Il vient pour jouer dans le spectacle. Je l’en remercie chaleureusement. Et puis la répé reprend. Techniquement, ça ne marche pas super bien. Le son est envoyé et arrêté en pleine réplique et ce, à plusieurs reprises. Jamel, impatient, se précipite vers le lecteur CD, le jette à terre, en retire le cordon d’alimentation électrique et se barre avec. Je me réveille.

 

Bon, dans la cour de récré, je vois que Copé est en train d’écraser la gueule à un moyenne section parce qu’il disait qu’il n’était pas le chef.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Copé est un ogre niais !

  1. GG dit :

    Rêve bel ogre !

  2. Bernard Blancan dit :

    Cinéma et rêve sont proches à plus d’un endroit…

  3. serge barande dit :

    Hé-Hé, mignon comme tout Et réaliste sur le fond! Quand les « pseudos-primaires » umepéistes sont du niveau de nos classes primaires (attention de bien placer le côté péjoratif, là où il faut!), où la petite enfance doit rester reine, eh bé ça craint du boudin! (pour reprendre un vieux mot d’enfant). Mais, au-delà de ces couillons, ce qui m’intéresse, c’est que tu avances en réflexion… Que du bénèf!

  4. Bernard Blancan dit :

    Le miroir réfléchit beaucoup, aussi. Mais ça n’avance pas beaucoup.

Les commentaires sont fermés.