Comment fait-on pour se dédoubler ?

Hier, j’ai raté une occasion de bosser avec un réalisateur que j’aime et 30 à 40 cachets par la même occasion. On ne peut pas dire que j’ai beaucoup bossé ces temps-ci, mais là, tout le monde veut que je tourne pendant le Village Français.

 

Patates est au point mort, le bouquin avance tout doucettement. Pour Patates, j’ai commencé à repérer un héros de remplacement. Carrément puant, le bonhomme. On va prendre encore un peu de temps…

 

La moitié de la France est sous les nuages. Il me prend de rêver à l’autre moitié.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

26 commentaires pour Comment fait-on pour se dédoubler ?

  1. LN dit :

    Rêve…Ici, plein soleil!!

  2. serge barande dit :

    Moi aussi, je suis sous le soleil. Aujourd’hui, l’appart a été survolé par environ… 10000 grues qui repartent « poussiner » en Scandinavie, la Belle balade des Grandes Dames grises. Aux dires de ma fille, ce fut fantastique!!! (Schit, j’étais au bureau!…). Le printemps frappe à notre porte! Y’aurait pas une vieille expression qui dit « qu’il faut virer la patate pourrie-qui-pue du filet », sinon elle va te gâcher le tout…? Et dommage pour ta non-prise « médicamenteuse », espérant que les cachets ne se cachent pas trop… Sinon, il te restera des patates. Ben, ça nourrit bien les patates; ça amidonne les cols de chemise, ça purifie le fond des carafons, plein d’avantages en elles! J’ai maté la vidéo qu’a postée Joël, rigolo de te voir, lunaire (et non au fond d’un puits), « découvrir » le projo. J’ai pensé au « Projectionniste », toile qui m’avait bien plu. Du Lux de découvrir ce souvenir!

  3. Bernard Blancan dit :

    Content de toujours éveiller la barandoplume !

  4. Bernard Blancan dit :
  5. LN dit :

    Oh, c’est joli la « Barandoplume »..C’est vrai, Serge, tu écris des livres? J’ai toujours plaisir à lire tes commentaires..

  6. Bernard Blancan dit :

    Serge, fais gaffe. Ma mère est fan de ton écriture, aussi. Tu vas être obligé de te lancer franchement…

  7. serge barande dit :

    Hé… Calmos! Si j’écris tout cela, c’est juste par réaction au blog, et par partage. Imaginez un instant que le blog de Bernard serait nase, il est bien évident que la rétorque suivrait. Nase elle serait. (Putain, BB, t’es ma muse… Oh! je m’en amuse). Mais il est vrai que j’aime partager, alors… Et pour répondre totalement, oui j’écris, mais comme les mômes : « en cachette », histoire de ne pas se faire piquer, les doigts dans le pot de confiture… Mais au contraire de Certain, j’attends d’être bien-bien mûr pour offrir ma prose au regard d’autrui (j’ai bien écrit « d’autrui »… Non… parce que je vous connais, tous là, à déconner…). On verra, j’ai tout mon temps. Sauf qu’en ce moment, justement, je n’ai plus le temps d’écrire. Demain est toujours un jour nouveau, alors…

  8. serge barande dit :

    Ah, crotte, j’ai fauté! Merci Hélène!…

  9. Bernard Blancan dit :

    T’y couperas pas, mézigue !

  10. Bernard Blancan dit :

    Faute, t’as crotté !

  11. Lydie dit :

    Depuis le temps que je dis que Serge a la plume facile ! (… vraiment, Serge, maintenant, IL FAUT que tu écrives des livres pour enfants, pour qu’elle Lise : faut pas laisser perdre une si belle imagination ! Et comme ce n’est pas le créneau de Bernard, tu ne lui feras pas d’ombre !  Commentaire n°16 posté par Lydie le 26/01/2013 à 15h11) … Bon, des livres pour « grands » aussi, tu pourras, entre argot et poésie… ? (euh, plus poésie qu’argot pour moi siouplaît !)  

  12. Lydie dit :

    « Comment fait-on pour se dédoubler » ??? MAIS… ce n’est pas toi qui m’a parlé de physique quantique, il y a 3 ou 4 jours… c’est p’t’être une piste pour te dédoubler…

  13. Lydie dit :

    Et puis, pour le soleil, t’as qu’à être du bon côté d’la France ! … Après tout, je suis bien dans la mauvaise moitié pour les castings figurants !

  14. Bernard Blancan dit :

    ‘faut choisir : soleil ou boulot ! Le lundi au soleil, c’est une chose qu’on n’aura jamais, chaque fois c’est pareil, c’est quand on est…

  15. Bernard Blancan dit :

    Si j’étais infiniment petit, je n’aurais pas de problème… Quoi que, en considérant la chose…

  16. Bernard Blancan dit :

    Il faut que tu lui trouves un éditeur !

  17. LN dit :

    Mdr…Ici, tu as soleil ET boulot…Et même le lundi au soleil!! M’enfin….

  18. serge barande dit :

    Ah oui… un éditeur, car à compte d’auteur, la grenouille devient vite comestible! Quant à l’argot et la poésie, j’ai toujours trouvé que l’un avait bien raison de flirter avec l’autre. Et des Grands nous l’ont montré. Prévert, Blondin, Audiard, des gars verts, des gars sains, de sacrés gaillards (tous morts, les Cons! Parfois, on aurait besoin d’Eternels). J’aime bien la belle époque des Apaches et des marlous, des deffes et des cibiches, du temps du Rififi et des codes. En bref, j’aime bien les voyous, mais ceux qui savent se tenir, le cinoche en noir et blanc, tous ces machins qu’on qualifie de « désuets ». Tiens! Et si La Fontaine et La Bruyère avaient su pratiquer argot…

  19. Bernard Blancan dit :

    Soleil ET boulot ET… ?

  20. Bernard Blancan dit :

    et Cervantes !

  21. Lydie dit :

    J’ai fait découvrir plein de ces films en N et B à mon fils qui en est maintenant fan ! Ah, Audiard… !

  22. Lydie dit :

    … la cascade comme Bebel, la séduction comme Delon (enfin pour ceux qui aiment Delon) et maintenant le chant et la danse comme Clo-Clo !!! Tu es un véritable polyvalent !!!  

  23. Bernard Blancan dit :

    C’est pas bien d’influencer ses enfants !

  24. Bernard Blancan dit :

    Poli, valant pas grand chose…

  25. Lydie dit :

    Tu as raison, n’influençons personne… tu as tourné dans quoi, récemment, pour que j’évite, incidemment, d’en faire la promo ?

  26. Bernard Blancan dit :

    Ogres Niais le 30 mars à Cadillac, par exemple…

Les commentaires sont fermés.