Un acteur doit bien jouer !

roulette.jpg

Cet après-midi, réunion de crise chez mon agent. C’est quoi ce bordel, je ne tourne plus ? En effet, je m’inquiète de ne pas voir de nouveaux projets se dessiner. Comme les films et téléfilms tournés l’an dernier ne sont pas encore sortis, je n’ai pas d’existence dans les castings. Ce métier obéit à de bêtes lois arithmétiques. On te voit, on te fait tourner. Si l’on ne te voit pas, pfuit, tu disparais ! Du coup, pas de casting, pas de tournage et encore moins de sorties l’année suivante. Donc, disparition encore plus longue. Encore faut-il que les sorties soient étalées dans le temps car, si toutes elles sont regroupées dans un laps de temps trop court, l’effet de visibilité est réduit et s’estompe assez vite. Sans compter que trop de sorties peuvent avoir aussi un effet inverse de lassitude (on le voit trop).

 

Bref, le sort d’un acteur n’est pas loin de celui d’un joueur de roulette. Il y a des moments où tu as un gros paquet de jetons et d’autres où tu répartis les quelques-uns qui te restent sur de petites mises. Fini les numéros en plein. Tu pars sur les douzaines, les passe et manque, rouge et noir. Quand ça sort, ça ne rapporte pas grand chose. Par mégarde, il peut arriver que tu aies fait tomber un jeton sur un numéro qui sort justement à ce moment-là. Et c’est reparti. Mais ces coups-là, c’est réservé aux débutants.

Allez, on va essayer d’obtenir de force quelques jetons supplémentaires. Pas envie de quitter la table, moi ! Après tout, le métier d’acteur consiste bien à jouer. Et si possible à bien jouer…

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

20 commentaires pour Un acteur doit bien jouer !

  1. Samuel Marès dit :

    Il y a le théâtre aussi … je crois 

  2. Sarro Philippe dit :

    Rien ne va plus.

  3. Lydie dit :

    Bonjour, le joueur de roulette ! Quand on est, comme toi, un joueur invétéré… faut économiser sans s’économiser !  … mais n’exagère pas non plus, faudrait pas qu’on te voit trop sur écran !!

  4. hetre dit :

    Il faut bien se fier à un agent. Les seuls que je connaisse comme véreux, sont dans la fonction publique. Mais ceux du cinéma ils sont payés à la tache donc ça doit être différent.  Ça devrait « tourner » très vite car tout vient à point.

  5. serge barande dit :

    Hé!!! Tu t’en fous des oubliettes, t’as les baguettes pour trouver les méas humides de l’existence d’acteurs et d’hommes. Ton chemin sera vite ainsi retracé. Je métaphore grave, mais intègre aussi dzns la réflexion « les nécessités ». Tè! je mets quatre sous troués sur le 7, noir, imper et manque… Roule ma poule! (mate quand même sous la table, certains ‘crapauds’ possèderaient des aimants truqueurs, à ce qu’on colporte……………) Allez, fais-toi beau, mouche ton nez, met ton béret et pas de traviole, et caste un peu (sauf caste, c’est ce qu »on me disait quand j’étais petit!)

  6. Bernard Blancan dit :

    Heu… le 7, c’est rouge, Mosieur….

  7. Bernard Blancan dit :

    à qui sait attendre…

  8. Bernard Blancan dit :

    Bon d’accord. En même temps, là, on ne me voit pas des masses…

  9. Bernard Blancan dit :

    Je suis jaloux. C’aurait dû être le titre…

  10. Bernard Blancan dit :

    C’est vrai. Pas faux, en tout cas.

  11. Pascale dit :

    Sinon, il restela roulette russe !

  12. Joël dit :

    Pour ta nouvelle martingale, va falloir que tu joues les « Extérieurs » !

  13. Le Guy dit :

    Tu devrais p’têt’ nous renseigner sur le prochain Bouchareb après tout, y en sans doute un… et pour l’an prochain, avec tournage cet automne, alors tu joues pu ?

  14. Bernard Blancan dit :

    Hé hé hé !

  15. Bernard Blancan dit :

    ‘faut voir…

  16. Bernard Blancan dit :

    Tu serais donc mieux informé que moi ?

  17. Joël dit :

    Oui, Rachid Bouchareb tourne bientôt avec Forest Whitaker pour son prochain film Enemy Way.

  18. Bernard Blancan dit :

    C’est absolument exact. Mais c’est aux States…

  19. serge barande dit :

    Pas grave, t’en fous, t’y es en photo aux States!!! Pfffff; portanouaq l’affaire

  20. Bernard Blancan dit :

    Mo non…

Les commentaires sont fermés.