J’attends

attente.jpgRien n’est pire que les situations d’attente. Et je suis en plein dedans. Est-ce que j’aurai ce rôle ? Est-ce que je vais pouvoir démarrer Patates ? Bref, attente de réponses téléphoniques. Dans ces cas-là, inutile d’essayer de penser à quoi que ce soit. Impossible, même, d’écrire un article de blog digne de ce nom. C’est bingo ou flop. Dès que j’aurai ces réponses, je sais que, comme à l’habitude, je ne vais pas chômer et me lancer à corps perdu dans de nouveaux projets et de nouvelles perspectives en cas d’échec ou me la couler douce en gérant tranquillement les lendemains assurés. Je vous jure, acteur, ce n’est pas de tout repos pour les nerfs…

La meilleure blague de ces derniers jours, ce n’est pas carambar qui l’a faite mais le gouvernement en créant 2.000 postes à Pôle Emploi. Mort de rire, comme disent nos jeunes décervelés.

Gérard s’est fait voler son scooter. On est quand même mieux en Russie…

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour J’attends

  1. hetre dit :

    Souviens-toi quand même de Rousset et Labazée sans être mdr

  2. serge barande dit :

    Beau sujet philosophique, que l’Attente. « Pour voir », disent les Poker-men. De mourir, disent les plus vieux. En fait, chacun, de l’Attente, peut disserter à foison. Sujet inépuisable… Mais ce qui est sûr, c’est que ton Attente, se soldera a minima, en le train qui te mènera à Cadillac. Une des résolutions à l’attente est les objectifs et programmes à suivre. Les buts quoi. Et pour le reste, elle perdure, stagne et se répend en l’esprit de celui qui la vit.

  3. Bernard Blancan dit :

    Bon, allez, j’essaie de me souvenir.

  4. Bernard Blancan dit :

    Oui, au moins, en train, on peut lire, écrire, dormir…

  5. Lydie dit :

    pôlemploi ? une vaste blague ! Mais le meilleur moyen de trouver du travail… c’est de réussir à s’y faire embaucher ! C’est presque une boîte intérim, sauf que c’est moins performant mais ça fait beaucoup de pub pour faire croire que ça l’est… Et en plus, ça se plaint : « houiiiiin…. !!! » disent les conseillers, « on a des portefeuilles trop chargés !! (parce que si tu es chômeur, t’as pas de sous mais tu es dans un portefeuille ; et en plus on t’accuse d’être lourd !) » Mais il faut reconnaître qu’ils travaillent dur à polemploi : 1) ils se précipitent à deux pour recevoir un seul demandeur d’emploi ; 2) ils se mettent à trois dans la même pièce pour faire une conférence aux chômeurs en lisant juste ce qui est projeté sur écran (vive le ciné ! fallait que je le place), faut croire qu’y a que des analphabètes dans le lot ; 3) ils font énormément de marche pour aller d’un bureau à l’autre et 4) ils prennent énormément de temps à retaper toujours la même chose sur ordi lors des entretiens… pour prouver qu’ils travaillent, eux ! PS : j’oubliais 5) ils vont aussi faire plein de balades, enfin je veux dire ils « prospectent les entreprises », … c’est bizarre ça ne donne pas beaucoup de résultats… Mais, je me trompe, ou ils ont la sécurité de l’emploi, eux ?? hmmm… j’vais pas être censurée, là ?

  6. Bernard Blancan dit :

    Long vécu…  

Les commentaires sont fermés.