Vraies illusions

 

Voilà comment j’ai tordu une baguette à souder par la pensée ! Ou plutôt, voici comment, par un simple effet d’optique niveau CP on peut plus ou moins donner l’illusion que l’on peut tordre une baguette à souder par la pensée. Pourquoi je perds du temps à faire ce type de bêtises ? Ben, parce que dans mon documentaire, un des personnages tord des barres de fer par la pensée. Et si c’était vrai, pour en faire la preuve en image, une caméra ne suffirait pas. Cela dit, il pourrait bien y avoir douze caméras, que ça ne suffirait pas non plus puisque le spectateur ne pourrait jamais toucher de lui-même la barre de fer pour vérifier qu’elle n’est pas truquée.

Ce simple exemple suffit à interroger comment parler d’une chose relative à la croyance. Comment faire un film qui permette à un spectateur sceptique d’accepter qu’une croyance s’inscrive dans le réel. Dès qu’on filme le réel, il disparaît pour laisser place à la mise en scène, à l’imaginaire, à l’interprétation du réel. La conclusion est qu’il est impossible de faire un film qui parvienne à retourner le spectateur dans sa vision idéologique intime. Il faudrait qu’il y ait à l’image des gens d’extrême bonne foi et en qui le spectateur puisse s’identifier en totale confiance. Et même dans ces conditions, un sain doute subsisterait.

Ça ressemble un peu à l’exercice télévisuel auquel François Hollande va se livrer demain soir. Nous montrer que le changement a bien commencé et qu’il est porteur d’espoirs. Un petit tour d’illusion d’optique ne suffira vraisemblablement pas.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Vraies illusions

  1. serge barande dit :

    Hé-hé, la métaphore est mignone! Puis « tordre » est mis à toutes les sauces, je me tords de rire – et par avance vis-à-vis de demain, de douleur. Même la musique… La Tordue. Mais tu as raison de tordre le cou aux tordeurs de barres de fer. Tu l’as aussi de nombreuses fois fait aux idées reçues. Quant au scepticisme du spectateur (et ses pseudo-contraires :si-si, c’est vrai, j’te jure, je l’ai lu dans le journal), je tweete Saint-Thomas et te dis quoi. PS : pour « les gens d’extrême bonne foi », et si c’est un jeu, je te propose… huissier.  

  2. Le Guy dit :

    même analyse pour Hollande ce soir… ça a commencé, ça va monter en tours, on va finir par y arriver, courrage… fuyons !

  3. Joël dit :

    La « TKFAUSSE2 » est bien aussi ! Dans ma première lecture, j’ai lu « Et même dans ces conditions, un saint  doute… »

  4. Bernard Blancan dit :

    Tiens, j’avais pas pensé aux huissiers…

  5. Bernard Blancan dit :

    Fuyons !

  6. Bernard Blancan dit :

    J’en ai fait une 3 (mais elle n’est pas en ligne…)

  7. Lydie dit :

    je vois les placards en pin mais je ne vois pas comment est fait le trucage ?????

  8. Bernard Blancan dit :

    Effet d’optique… La barre est déjà tordue.

Les commentaires sont fermés.