Ma tête dans le Village Français

documents-0311.jpg

Nouvelle journée au Village. Le maquis débarque en ville pour un défilé du 11 novembre. Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine… Je ne peux pas vous raconter grand chose afin de conserver aux futurs téléspectateurs toute la surprise. En tout cas, voilà ma tête d’Anselme. Demain, grasse mat. Je ne me lève qu’à six heures.

18 réflexions sur « Ma tête dans le Village Français »

  1. Bien la tête du maquisard! vais peut-être t’écrire un p’tit rôle de garde champêtre (tu récupères juste la canadienne)…

    J'aime

  2. Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine Et, malgré vous, nous resterons Français Vous avez pu germaniser la plaine Mais notre cœur vous ne l’aurez jamais Bon, il va falloir qu’on te rajoute dans le village français sur wikipédia

    J'aime

  3. C’est pour moi ça Joel ? te rappelle aimablement que la Lorraine en question est uniquement la Moselle que les aurtres départements (Vosges, Meuse et Meurthe et Moselle) ne sont pas concernés…

    J'aime

  4. Bon ! La chanson date de 1871, mais l’affiche comme tu peux le voir date de beaucoup plus tard. On voit le drapeau nazi foulé aux pieds par les deux dames, c’est une réédition datant de la Seconde Grande Guerre… Guy… C’est très très loin pour moi, mais je viens de réviser et il va falloir que tu révises aussi l’Elsaß-Lothringen et le traité de Francfort de 1871 hahaha !

    J'aime

  5. C’est pas de la clope éléctronique ça… Ah mais oui, c’est vrai qu’à l’époque, on ne savait meme pas que c’était dangereux!

    J'aime

  6. Quel que soit l’emploi, j’en prends la gueule. C’est mon côté caméléon…

    J'aime

  7. eh bé, ça a servi à rien ce que je t’avais mis y’a quelques mois sur la dangerosité de la cigarette ! V’là que tu continues allègrement !

    J'aime

  8. Elle est bien d’époque, Madame. Tu vas te faire engueuler par l’accéssoiriste…

    J'aime

  9. Fumer le teuton dans la Vercors, ou ailleurs. Mais pas électronique, à balles. « Fumeur à gages, un bien beau métier qui se perd » (Chronique du petit Jean-Pierre P.).

    J'aime

Les commentaires sont fermés.