Et voilà, mon pauvre article s’envole dans la toile…

Sans déconner… plus de 2700 visiteurs en 3 jours ! Mon petit blog n’est pas habitué. Voilà même que Première cite mon article ! Mazette.

http://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema/La-polemique-Kechiche-le-prix-a-payer-pour-la-Palme-d-or-3763390

On m’avait dit, méfie-toi, on ne peut pas tout dire dans un blog… Et, en effet, comment le journaliste (Gaël Golhen) utilise mes propos ? Il parle de rancœur à mon encontre. Je sais. C’est toujours le risque quand on dénonce un truc. Pourtant, je pourrais faire la liste des films dans lesquels je n’ai pas été pris. Ça ne me pose aucun problème sinon, il y a longtemps que j’aurais arrêté ce métier. Pour mon article, évoquer mes essais était une façon de me lier à l’histoire pour donner une opinion. Et je l’invite à lire « Journal d’un comédien, du footing aux palmes » qui reprend mon blog de 2004 à 2006. C’est du témoignage, le blog, d’un acteur qui galère par moments, qui fait mille autre choses (réalise entre autre), a des moments de gloire, raconte son boulot dans l’espoir que le lecteur finira bien par se faire une idée un peu plus précise de ce qu’est ce boulot, avec (je l’espère) distance, humour, amour, passion, sans illusion ni amertume.

Il résume ensuite ma carrière par « croisé dans Indigènes ». Alors, je lui rappelle quand même que j’ai reçu avec ce film un prix d’interprétation avec Jamel Debbouze, Sami Boujila, Roschdy Zem et Samy Nacéri. J’ai ma palme planquée à la maison. Et s’il ne fréquente que Cannes, il aurait pu aussi me « croiser » dans Hors la Loi, Résistance aux tremblements de Olivier Hems, pour ce qui est de la compétition officielle. Il y avait eu le remarquable Léger tremblement du paysage de Fernandez dans la sélection de l’ACID, Cache-cache de Caumon à la Quinzaine pour ne parler que des films dans lesquels on peut davantage que me « croiser ».

Allez, tiens, je mets ma bande des mots, comme ça il y aura aussi ma gueule, histoire de rafraichir la mémoire

Bande démo Blancan 2 from BB75 on Vimeo.

Mais bon. J’ai balancé cet article, on en parle, et c’est tant mieux. J’y parle d’ailleurs des possibles conséquences négatives qu’il pourrait avoir. C’est est une. Mais lundi matin, ça m’a plu de l’écrire. Avec ce temps de merde, il faut bien décompresser un peu.

 

Tiens, si un journaliste passait par là, je lui propose de regarder mon dernier court. Ogres Niais. Normalement, je n’ai pas vraiment le droit de le mettre en ligne, car il n’a pas encore été diffusé sur France2… Alors, les autres, ne le regardez pas, compris !

 

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

26 commentaires pour Et voilà, mon pauvre article s’envole dans la toile…

  1. Samuel Marès dit :

    on sait tous que certains journalistes utilisent des raccourcis faciles. En effet ils devraient lire le blog depuis le footing jusqu’au palmes. la « Bernard Blancan 2 » est mieux je trouve.  

  2. Joël dit :

    Si en plus tu déformes le nom du journaliste « Gaël Golhen ».

  3. Joël dit :

    Il a twitter, en parlant du film « Mais putain j’ai tellement kiffé sa mère. C’est mon film préféré de toute la terre ».

  4. Bernard Blancan dit :

    Merci Sam !

  5. Bernard Blancan dit :

    corrigé !

  6. Bernard Blancan dit :

    C’est un bon d’sa race !

  7. Joël dit :

    C’est le rédac chef

  8. Bernard Blancan dit :

    rédac chef internet et journaliste Technikart…

  9. mano dit :

    C’est pénible cette idée reçue que les artistes doivent être des tyrans pour créer!!! c’est bidon!!! C’est juste une excuse à la noix pour se conduire comme un tyran et rester pénard! Un individu, qu’il soit technicien, comédien ou n’importe quoi d’autre ne donnera pas le meilleur de lui-même parce qu’on le traite comme de la merde! J’étais figurante sur le tournage d’ogres niais, et je peux donc témoigner que le réalisateur était très respectueux, de son équipe et des comédiens. Et on avait tous envie de donner le meilleur de nous même pour que son projet aboutisse. Professionnels ou amteurs, tous étaient impliqués, enthousiastes et motivés. Et je suis sure que le film reflète bien cette ambiance. Bref, les tyrans m’emmerdent, qu’ils soient brillants ou pas, rien ne les autorise à nous pomper l’air, pas même leur talent ! Des sympas qui ont du talent y en a plein! à bon entendeur…

  10. Bernard Blancan dit :

    Ça fait du bien, après l’autre con qui m’a traité de con en restant anonyme…   Bises

  11. serge barande dit :

    Hé-hé… Pas content le monsieur Première, faut lui filer le 45 tours de Vian « On n’est pas là pour se faire engueuler, on est là pour voir le Défilé ». Mano a bien raison tè! Ils s’y croient un peu les pépères. Les gens humbles et agréables vivent plus longtemps que les accariâtres et les tyrans (sauf Iznogoud et Carmen Cru, mais c’est une autre histoire), pi on est mieux avec. Quant à « son film préféré de toute la terre », la terre doit s’arrêter au périph et aux sorties du mois d’avril. M’enfin, tous les goûts sont dans la nature… J’ai acheté Première qu’une fois, mais j’ai vu au moins une bonne quinzaine de films avec Bernard, ainsi qu’une bonne trentaine de films TV, un one man, puis lu deux bouquins, vu trois-quatre courts dont deux qu’il a réalisés, joué quelques pièces avec, aussi. CROISÉ quelquefois en plus de vingt ans de carrière, quoi! C’est rigolo quand des « spécialistes » ne le sont pas tant que ça. C’est comme si moi, ornithologue, je ne connaissais pas le milan royal, ou ne l’avais croisé qu’une fois… Et un cuistot de Saône et Loire qui aurait à peine entendu parler d’un poulet de Bresse à la sauce Gaston Gérard ?… Arrrrgggghhhh! Un coup à en finir!

  12. serge barande dit :

    Ah merde! Y a un con qui t’a traiter de con sans signer ?! Y a des types courageux! Tè… y a un corbeau qui passe en vol devant ma fenêtre, sûrement un signe.

  13. Léna dit :

    Le pire sur Première c’est qu’il censure les messages qui ne vont pas dans leur sens ! Je viens d’écrire que le journaliste n’a pas fait son travail de journaliste et hop, censuré ! Car en plus, Gaël Golhen a tout pompé sur l’article de Kaganski des Inrocks. http://www.lesinrocks.com/2013/05/29/cinema/stop-au-kechiche-bashing-11399226/#comment-49601 J’ai essayé de parler du témoignage puissant d’un technicien (commentaire de « 00Ben » le 30 mai à 7h (à la suite de l’article des inrocks), et hop, censuré par Première !      

  14. Bernard Blancan dit :

    Sans vouloir faire de procès, il semblerait que notre époque connaisse une certaine désinvolture du côté journalistique. Sur bien des sujets, il est difficile de se faire une opinion. Leur position s’apparente vite à celle de ceux dont ils parlent. Au-dessus, ailleurs. Ajoutons à celà que l’atmosphère est devenue passionnelle et que les écrits des uns et des autres sont davantage interprétés que lus. Un journaliste devrait appréhender cela et redoubler de nuance, de prudence, de travail d’enquête et d’écriture. Au lieu de celà, certains attisent en disant tempérer. Bon, de toute façon, tout ça va être vite oublié, zappé et ressortira en octobre, avec le film sorti dans une autre version de montage. En tout cas, bravo pour les commentaires 00Ben qui ont largement été repris et aprouvés par les autres.

  15. Bernard Blancan dit :

    un cygne ?

  16. Bernard Blancan dit :

    Bon, en fait, si ça se trouve, on s’est réellement et physiquement croisés à Cannes pour Indigènes. Dans ce cas, il aurait du être plus précis au lieu de créer (involontairement ?) l’équivoque. Il a l’air plutôt sympa et sa tête me dit quelque chose. De toute façon, on est dans un tel état de passion par rapport à ce film, oscillant du génie au tyran, que seul le temps donnera raison aux uns ou aux autres. Ou à aucun, d’ailleurs… Bref, perso, je tourne la page.   PS : non, il a bien écrit « croisé DANS Indigènes ». Ce qui enlève toute ambiguité. J’ai bien fait d’écrire ce que j’ai écrit (j’ai toujours l’illusion que les gens ne sont pas si mauvais, au fond, et puis…). Allez, on zappe !

  17. serge barande dit :

    Yes Man, on zappe§ Dans deux-trois ans… piouf… oubliettes… Ou non…! Enfin, comme Ventura et Audiard, y z’ont plus les dents qui lancent, mon cinoche préféré, y s’est en partie barré en sucette.

  18. hetre dit :

    Pourquoi s’affoler ? te nommer par journaliste spécialisé dans son article veut dire que tu fais partie des grands de la critique professionnelle. La preuve 2700 visiteurs c’est le début de la renommée. On ne cherchera plus ton nom bernard Caplan ou Capblanc on dira de suite Blancan. Ça y est tu viens de naitre.    

  19. Bernard Blancan dit :

    Viendez à Contis, con !

  20. Bernard Blancan dit :

    Disons que je me suis fais, forcément des ennemis et des amis. On verra bien ceux qui l’emportent…

  21. Lydie dit :

    Audiard, Ventura, Blier… moi j’ajoute aussi Belmondo, Serge ! Et pis, c’est honteux, t’as oublié ton copain BB, ben non, le cinéma est toujours vivant !

  22. Lydie dit :

    bon, y’avait aussi Au théâtre ce soir, décors Roger Harth-costumes Donald Cardwell…

  23. Bernard Blancan dit :

    Belmondo, le pilote ou le musicien ?

  24. Bernard Blancan dit :

    C’est pas faux…

  25. Lydie dit :

    … le sculpteur évidemment !! Père, d’ailleurs, de J… CENSURE !!!

  26. Bernard Blancan dit :

    Je l’avais oublié, celui-là…

Les commentaires sont fermés.