Les amalgames qui puent

Chomage---honte.jpg

La presse (une certaine presse) parle d’un jeune d’extrême gauche attaqué par des jeunes d’extrême droite. 
Non, c’est un jeune (syndicaliste Sud, étudiant à sciences Po) tabassé par des fachos ! Si l’on ne fait plus de différence entre un mec de gauche et un facho d’extrême droite, notre société va bien mal et la presse avec.

Résumer à un mec d’extrême gauche par des mecs d’extrême droite, c’est les mettre dos à dos, les résumer à un statut d’extrémistes du même niveau. Il y a juste des différences entre les extrêmes…

Les extrémistes de gauche sont contre le capitalisme, le facisme, l’homophobie, le racisme, sont égalitaristes.

Les extrémistes de droite sont contre les étrangers, les homos, les communistes, les juifs, veulent l’ordre, l’autorité, la force, le totalitarisme…

À la base, les valeurs ne sont pas vraiment les mêmes. Enfin, il me semble.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

22 commentaires pour Les amalgames qui puent

  1. serge barande dit :

    Bien joué gars! Car moi aussi, comme d’autres certainement, j’ai entendu avec « quelle perspicacité journalistique » nos bons édaducateurs médiatiques se cocktailisaient la pensée. Terrible!!! Z’oublient un peu beaucoup l’histoire de notre société, c’en est affligeant. Certains, quand même, ont « repris » leurs confrères, mais poliement, sans fâcherie corporatiste, tu penses… Pour un poil nuancer et rappeler, ce que tu mets en avant entre extrémistes et extrémistes. Les uns étant contre les sales choses, les autres les prônant. Douce nuance quand même!!! Quant au pauvre gars, il est mort!

  2. hetre dit :

    Attention toutefois aux termes. Définition Larousse du totalitarisme : « Système politique dans lequel l’État, au nom d’une idéologie, exerce une mainmise sur la totalité des activités individuelles ». Il n’y aurait donc pas que les extrémistes de droite qui ont le monopole du totalitarime. Hélas l’histoire nous a démontré que les royalistes, les religieux, les sectes, les militaires mais aussi des partis (de droite  ou de gauche) dans le monde pouvaient exercer une mainmise sur le peuple.

  3. Bernard Blancan dit :

    Ben ouais, il est mort.

  4. Bernard Blancan dit :

    Oups, oui, bien sûr, cela va de soi…

  5. Antoine dit :

    C’est dense comme article, je m’y perds. Bien sûr, ceux d’extrème droite sont des méchants et ceux d’extrême gauche des gros gentils. Les premiers veulent envoyer tout le monde en enfer, les seconds le bien pour tous. Vous devriez changer de lunettes, si vous en porter, ou en mettre, si vous n’en portez pas. Les extrêmes se ressemblent toujours dans leur amour éperdu de la violence. Alors tuer pour ce que vous jugez la bonne cause ou tuer pour ce que vous pensez être la mauvaise, c’est toujours tuer. Hitler à tuer, Staline à tuer encore plus. En extrêmie on tue à tour de bras… et vous parlez de valeurs ? J’en pleure de rire.  Pour ce qui est des faits : le jeune Méric est mort suite à une altercation donc il a été un des responsables. Il n’est pas question – sauf dans l’idéologie que vous partagez – d’un tabassage par un groupe de faccistes… Vous en rêviez peut-être, histoire d’avoir un martyr, mais ce n’est pas le cas. Libre à vous et aux cerveaux qui vous ressemblent de réécrire l’histoire. Nous ne sommes plus à ce détail près.

  6. Le Guy dit :

    Tu viens d’enfoncer une porte ouverte et pas celle de Solferino !

  7. Bernard Blancan dit :

    ça fait de mal à personne…

  8. Bernard Blancan dit :

    Merci Antoine pour ce commentaire. À bien y regarder, vous avez sans doute raison. Les mecs de gauche sont juste des cerveaux malades… Brrrr, il fait frisquet tout d’un coup.

  9. serge barande dit :

    Le BAC PHILO approche à grands pas. On tombe en pleine période de révision. Y a du boulot.

  10. Bernard Blancan dit :

    Oui, il va falloir réviser sec, bientôt… Rien à voir, mais, tu sais où on peut se procurer des faux passeports ?

  11. serge barande dit :

    Boh… L’INRA peut-être… ? (Institut National du Refus d’Amalgames)

  12. mano dit :

    Pas besoin d’être extrêmiste pour être révolté par la mort de ce jeune homme. Martyr? non, il n’est pas mort pour ses idées, il est mort à cause d’elles, d’ailleurs il n’avait pas l’intention de mourir. Non, décidement, pas besoin d’être coco ou Mélenchonniste pour refuser le fachisme. Antoine, je ne crois pas que qui que ce soit « rêvait » d’un tel martyr! Méric est mort connement, sa mort est absurde. Politique ou pas, elle est absurde. Elle nous dit juste que des individus estiment normal de tabasser une personne au point qu’elle en meure. Et nul besoin de remonter à Hitler pour illustrer la violence de l’idéologie fasciste, récemment un membre du parti d’extrême droite en Grêce, l’aube dorée, représenté à l’assemblée a lancé aux militants de gauche : »Nous sommes prêts à ouvrir les fours, nous ferons des savons pour laver les voitures et les trottoirs et on fabriquera des abats jour avec votre peau ».  Bref, des cons y en a partout, mais ce n’est pas une raison pour laisser faire les plus dangereux.  

  13. Bernard Blancan dit :
  14. Bernard Blancan dit :

    Mano, j’ai hésité à laisser le commentaire d' »Antoine ». Mais il témoigne d’un état d’esprit qui existe en France et monte, monte… Les mots ressemblent à ceux qu’on voit partout dans l’armée Internet qui commente tous les articles politiques. Les termes employés sont violents (cerveau, détail…). Et encore, là, on est dans le soft de chez soft. Il ne sert à rien de répondre et d’argumenter. Le discours est rodé, idéologique, immuable. Il est fait pour faire peur. Ce qui est plus inquiétant, c’est les réactions de la classe politique. Le droite est inquiétante, le PS opportuniste et maladroit. Jamais le FN n’a jamais eu autant de chances de parvenir au pouvoir, seul ou avec des alliances. Pour être vigilant, comprendre ce qui nous menace, il faut garder les yeux ouverts. C’est pour ça que j’ai laissé le commentaire d’Antoine. Je ne dis pas que le FN va forcément prendre le pouvoir, mais, dans l’état actuel de notre société, c’est ce qui nous pend au nez. D’ici là, des événements viendront faire pencher la balance d’un côté ou d’un autre. Et si ce n’est pas le FN, ça pourrait être ses idées. Le cerveau de Clément, lui, il a été vidé de son sang et c’est pour nous mettre en garde qu’il se battait…

  15. mano dit :

    Complètement d’accord avec toi et tu as bien fait de laisser ce commentaire. Mais est-ce totalement inutile d’exprimer son avis? je n’ai pas été violente dans mes propos justement parce que ce serait stupide mais de là à me taire…. Bon, peut être que j’y arriverai un jour à n’exprimer mon avis que lorsqu’on me le demande. Quand je serai une vieille femme désabusée mais pleine de sagesse…Ou peut être avant? Mais c’est pas gagné! surtout si le FN passe …euh désolée je n’ai pas pu résister

  16. Bernard Blancan dit :

    T’as bien fait de t’exprimer ! 

  17. Pascale dit :

    Franchement c’est pas une certaine presse… J’entends le même discours partout et c’est vrai que ça schlingue grave !

  18. Pascale dit :

    ah ah ah je viens de lire le commentaire d’Antoine ! Tu crois que c’est celui qui fait la pub Atooooooooooool ??? En tout, il devrait prendre trois cours d’orthographe et tout s’arrangerait. Oui je sais je suis monomaniaque avec ça, mais ça pique les yeux non ?

  19. sylvie dit :

    A part le mot « extréme »  et encore, sorti de son contexte, c’est tout ce qu’ils ont en commun, ceux de droite et ceux de gauche. Les uns pronent et sément la haine et la violence alors on ne peut pas reprocher aux autres de se défendre, et d’ailleurs (ou d’ici) ils s’en défendent la plupart du temps par les idées et pacifiquement. Quel débat! On se croirait revenu dans un passé qui pue… ça craint vraiment, tiens!

  20. Bernard Blancan dit :

    Je loue des masques à gaz…

  21. Bernard Blancan dit :

    Le fon, la faurmeu…

  22. Bernard Blancan dit :

    Ouais…

Les commentaires sont fermés.