Vive la fille du 14 juillet !

14-juillet.jpg

Je me suis payé ce soir une belle tranche de rire non stop avec La fille du 14 Juillet d’Antonin Peretjatko. Une comédie complètement loufoque qui pourrait rappeler ces comédies seventies de Charlots, sauf que là, le réalisateur est monteur de formation. Du coup, c’est malin, intelligent, tendre, hyper rythmé, référencé, ludique, politique, poétique. Ne pas se fier à la bande annonce qui aurait pu me dissuader.

La liberté et l’inventivité qui soufflent sur ce film en font une parenthèse oxygénée dans une actualité un peu plombée. Contre la crise, la fille du 14 juillet !

 

Je précise que je ne connais personne sur ce film…

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Vive la fille du 14 juillet !

  1. serge barande dit :

    Moi, pas le temps d’aller au cinoche? Trop de caramel à bouffer! Mais tu connais… Tout ce qui se dit sur ce blog, ne sortira pas de ce blog. (Joli costume, bel ensemble, magnifique cravatte, puis photos par trois, on sait jamais, faut assurer les prises)

  2. "LN dit :

    Ah, tu parles du monsieur à petite moustache, qui faisait des photos sur « le lieu du crime » hier soir? Oui, magnifique costume, hein?

  3. Bernard Blancan dit :

    J’ai assuré avec le costume, alors…

  4. Bernard Blancan dit :

    Putain, ils parlent tous de mon costard… 

  5. serge barande dit :

    Ben… on  peut pas causer des « dessous cachés » puisque par définition, ils le sont. T’auras quand même noté que je n’ai rien relevé quant aux bacchantes. Puis tu nous avais un peu mis la puce à l’oreille avec ton rôle décrit et qualifié de « caramel ». On ne pouvait donc pas faire de moins que de contempler et commenter ton Cardin costard!!!… Bon… T’avais oublié de causer de la cravatte, la vache !… Pas pîquée des hannetons la cravatte! (Si je gaule la costumière, va prendre grave celle-ci!)

  6. Bernard Blancan dit :

    Le costume, c’est Josée Dayan qui l’a voulu comme ça. Et elle a bien fait…

  7. "LN dit :

    Oui, il y avait une harmonie de couleurs certaine, entre le caramel et le vert de la campagne…Mais comme tu étais silencieux, perso, j’attends samedi prochain, pour la suite…

  8. Bernard Blancan dit :

    Ok, je croyais être aussi dans le 1, en dehors de la scène muette… ça a sauté au montage. Ce qui arrive. C’est con, elle était drôle.

  9. serge barande dit :

    Mais t’y es! Et ma façon de le dire était (voir mon message d’en haut) de reprendre (détournée) la devise affichée dans ton officine (« tout ce qui se dit ici », etc.), vêtu du même magnifique costume d’apparat. (Je me rattrape comme je peux pour ne pas me faire tailler un costard par la réalisatrice…)

  10. Bernard Blancan dit :

    Tu crois que je m’en souviens, de ma devise, moi ?

Les commentaires sont fermés.