Nouvelle réalisation ?

chaise-du-realisateur-personnalisee-300x300.jpg

Après une réunion avec une productrice, me voilà parti corps et âme vers la réalisation d’un long-métrage de fiction. Un premier scénario est déjà écrit, des intérêts de financeurs se sont déjà manifestés. Ce qui fait que nous ne partons de zéro. Pour l’instant, je n’en dis pas trop. J’en parlerai davantage lorsque je serai certain d’être de l’aventure. Cette proposition fait suite à une projection d’Ogres Niais. Et ce qui est assez incroyable, c’est que le scénario me plait. C’aurait pu être une proposition de circonstance qui retombe comme un soufflet mais le rendez-vous de cet après-midi me laisse envisager que c’est mieux qu’une idée en l’air.

Mais revenons à mon boulot d’acteur. Je suis désolé de comprendre que je figure à peine dans le premier épisode du Clan des Lanzac. Ça veut dire qu’une des séquences (très drôles pourtant) ne figure pas dans le montage final. C’est ce qui arrive parfois (pas trop souvent, heureusement). Si par le passé, j’ai pu être frustré de telles ablations, il n’en n’est rien aujourd’hui. Je sais trop comment on fabrique un film et combien une séquence peut ne plus y avoir sa place au montage. C’est ça la vie d’acteur. Ces choses qui nous échappent font partie des raisons qui m’on conduit à donner davantage de place à la réalisation. Le hasard semble venir confirmer ce choix (à suivre…).

Ce soir, je me rends à une réunion de réalisateurs, justement. Il y sera question de l’extension de la convention collective pour les métiers de l’image. Demain, je raconterai le parcours intellectuel qui m’a conduit à retourner ma veste. De quoi je parle ? Réponse demain.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Nouvelle réalisation ?

  1. Lydie dit :

    … acteurs, figurants, parfois payés pour ne pas passer à l’écran ! Ya pas beaucoup de métiers comme ça, non ? … à part la DDE…

  2. Lydie dit :

    bé oui, lorsque tu réalises, tu es forcément un peu plus maître de ton destin !

  3. serge barande dit :

    Titre alléchant! Et paragraphes qui suivent aussi! Je n’ose t’expédier des tombereaux de Merde verbaux, mais mon coeur le souhaite pleinement. Quant au dernier paragraphe… à force d’interprêter des syndicalistes, d’être souvent aux côtés des techniciens et figurants (très proches même, d’après quelques témoignages parus dans ce blog), tu pourrais finir… encore davantage militant que tu ne l’es… Verra bien demain… En attendant, faut que j’aille travailler mes courgettes farcies! C’est que ça se fait pas tout seul cette petiote bricole. Temps et amour vont me filer un bon coup de main.

  4. hetre dit :

    Tiens ! un fauteuil qui sent le printemps.

  5. Bernard Blancan dit :

    oui, mais  payés…

  6. Bernard Blancan dit :

    et encore…  

  7. Bernard Blancan dit :

    C’était un commentaire prémonitoire.

  8. Bernard Blancan dit :

Les commentaires sont fermés.