Allez Poupou !

B7Tourmalet600x250.jpg

Lundi, je passe des essais pour un joli rôle dans biopic à gros casting. Après une année plutôt maigre en activité, voilà que le yoyo a repris son ascension depuis deux ou trois mois. Si tout se passe comme prévu, j’ai du boulot jusqu’au printemps prochain en tant qu’acteur avec du travail de réalisation dans les trous. Passage d’une période sans perspective (un peu angoissante, tout de même), pendant laquelle les possibilités de reconversion les plus radicales sont envisagées en panique, à la gestion d’emploi du temps de ministre. Tout cela, pour une même personne, dans un temps très court, avec la conscience qu’il s’agit d’une ascension soudaine qui connaîtra une pente au même pourcentage. C’est un petit peu pour une pauvre tête, l’effet du passage d’un printemps 2013 à une canicule soudaine, pour un pauvre corps. S’adapter. Passer sans transition d’un état à l’autre, sachant qu’ils sont provisoires (les hausses sont plus provisoires, courtes et soudaines que les descentes). Changer de braquet. Quand t’es instit (je l’ai été), tu roules en Belgique. Quand t’es acteur, tu te tapes les cols des Pyrénées. C’est beau en haut et sombre en vallée d’Aspe. 

Allez, on va profiter du paysage, tiens, des horizons lointains avec leur perspective atmosphérique ! Putain, si je pouvais m’offrir un hélico…

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

33 commentaires pour Allez Poupou !

  1. "LN dit :

    Il y a quelques jours à peine, il y avait encore de la neige, en haut du Tourmalet…

  2. mano dit :

    La voie la plus facile n’est pas toujours la plus passionnante…

  3. mireille dit :

    Réjouis-toi, en haut du col, le paysage est magnifique, non ?

  4. Bernard Blancan dit :

    Putain, je vais me cailler, alors…

  5. Bernard Blancan dit :

    Instit, c’est pas si facile…

  6. Bernard Blancan dit :

    C’est ce que je dis… 

  7. Lydie dit :

    …. Ne nous fait pas des peurs comme ça !!! Tu vois, tu aurais effacé hier… je n’en aurais rien su !! Ce serait dommage, oui, que tu effaces les jours à mesure que tu les vis… Nous, en te lisant, on n’est pas tout le temps dans la précipitation, on sait que, même si on part un jour, deux, dix… on pourra toujours voir ce que tu as écrit d’intéressant, et quelles sont les réactions, on ne manque rien. Tu génères de la convivialité et non du stress. Je trouve que ton blog, tel qu’il est, c’est un peu comme un enfant, ça n’est pas parce qu’il est un jour génial, et puis un autre capricieux, en résumé un peu imparfait et donc bien vivant et chaleureux, que tu vas le supprimer ! ça me fait penser que j’avais lu qu’une chose qui contribue à garder une bonne santé c’est de se rappeler des bons moments du passé… Alors, s’il te plaît, n’efface pas car cela fait le charme de ton blog, ce que tu as créé existe dans une belle continuité qui génère une meilleure compréhension et non dans l’éphémère ! (ça, on le trouve partout… eh! oh ! pas dans ton blog quand même !!)

  8. Lydie dit :

    un hélicoptère ? super !!!!! il aura combien de places, hein ??

  9. Lydie dit :

    aaaaah, bravo, tu AVOUES que lorsque tu étais instit TU NE FAISAIS PAS TROP D’EFFORT !!! eh bé, heureusement que tu es devenu comédien… oups je veux dire voilà une forte motivation !!!

  10. Lydie dit :

    tu fais du vélo ?

  11. mano dit :

    ben non instit ce n’est pas facile du tout! et pilote d’hélicoptère j’te dis pas!…

  12. serge barande dit :

    « du travail de réalisation dans les trous »… Euh… Fais quand même gaffe aux nids-de-poules en sortie d’épingles à cheveux. C’est un coup à se niquer la margoulette sur le premier galet de gave qui traîne sa putain de race en bord de chaussée, le Crapaud! Car y ‘en a des caillasses comme ça, qui font rien qu’à faire exprès de chafouiner le « cycliste » volontaire, le gonze opiniatre, et qui poireautent des ans durant… espérant faire chuter le premier type venu, suant en pleine ascension, fatigué par la côte et du coup moins attentionné, mais qui espère cependant se vêtir du jaune maillot le soir venu. Puis à côté, t’as des types qui n’ont jamais « chevauché » que des vélibs (15 kg au garrot)… Purée de sa mère en cuissard, It’s not winned! Le fil de l’acteur doit être un poil comme ceci, entre l’attente de l’Echappée belle, ou celle de voir opportunément se présenter une situation favorable, mais ça, c’est comme la ‘purée de sa mère en cuissard’, c’est never winned. And you’re poireauting, during a long months, waiting que le téléphone ou la box-letter tintinnabule… I hope que ça marche pour ce projet-là. Je te verrai bien (facialement parlant) dans un biopic du Poupou, type à bicyclette qui, du bruit de son dérailleur en côte, a bercé mon enfance. A l’époque, on gueulait, non pas « Z’Y VA POUPOU, mais juste vas-y Poupou!!! Les banlieues « tagada » n’influaient pas sur l’actu, on avait juste des potes qui y créchaient, point barre, avec tout le confort dans les apparts, ce qu’on n’avait pas en cambrouse… Nous, on allait caguer au fond du jardin. Et du coup, on filait à manger aux poules en passant, on entendait les loriots couiner dans les vieux aulnes, les rossignols pépier dans les saulaies., et les fauvettes, ah les fauvettes… Tu t’ennuyais jamais quand t’allais aux gogues!… Voilà, la conclusion est là, puisque l’intro parlait de trous de chaussées. Or, au fond du jardin………. on évite les trous de mémoire.

  13. serge barande dit :

    Tè, je viens de lire les commentaires. Ben… la « presse » est unanime, me semble-t-il…! Boh… Te complique pas la vie, va. Continue sous le rythme d’antan, ça baigne (« it’s baigning! », pour les non francophones)

  14. "LN dit :

    Bravo pour ce moment de pur bonheur Serge!  ( Ah, la cabane au fond du jardin…)

  15. Joël dit :

    Oui, un peu de neige ! Je sais pas si au col tu verras bien le paysage…

  16. Lydie dit :

    Oui Mano, je sais bien qu’instit, ce n’est pas facile… mes parents sont enseignants à la retraite (ma mère était… instit !) et j’ai travaillé quelques années avec des enseignants en primaire et au lycée, alors… sachant comment ça se passe là-dedans, je me permets d’en plaisanter !!!

  17. Lydie dit :

    et… tu es pilote d’hélico, Mano ?? re-

  18. "LN dit :

    Et la suite des Lanzac dans quelques minutes!

  19. serge barande dit :

    AVIS A LA POPULATION « Pour jeudi soir prochain à Contis, LANDES est programmé à 20h00 » QU’ON SE LE DISE

  20. Bernard Blancan dit :

    Je n’ai vécu que des bons moments…

  21. Bernard Blancan dit :

    une place !

  22. Bernard Blancan dit :

    j’avais des prédispositions…

  23. Bernard Blancan dit :

    Alors, instit en hélico, je te raconte pas…

  24. Bernard Blancan dit :

    T’es mûr pour Amélie Poulain, toi !

  25. Bernard Blancan dit :

    On change rien !

  26. Bernard Blancan dit :

    Il a du succès, lui !

  27. Bernard Blancan dit :

    Putain, y en avait, de la neige !

  28. Bernard Blancan dit :

    Tu nous montreras un mot des parents !

  29. Bernard Blancan dit :

    Oui, on a été formés à la même école de pilotage, à Arudy.

  30. Bernard Blancan dit :

    Déjà vu !

  31. Bernard Blancan dit :

    T’inquiète, ils disent 20:00 mais…

  32. mano dit :

    Lydie, la seule fois que je suis montée en hélico, il a failli se crasher dans la forêt amazonienne! ça m’a pas donné envie d’en piloter un!!!! quand au concours pour être instit je l’ai raté (à cause des maths forcément!) du coup je suis comédienne…il ne restait plus que ça

  33. Bernard Blancan dit :

    Quel parcours !

Les commentaires sont fermés.