Désolé pour le décor…

documents-0923.JPG

En photo, le décors de la journée. On tournait à Cassis. Encore une fois, il y a pire… Néanmoins, la journée a été fastidieuse, longue. Certes, on a serré Peretti, mais bon. Pendant ce temps, dans le vrai Marseille, ça continue à canarder pas pour de rire, pas pour semblant. Drôle de ville au charme fou et dont pourtant bon nombre de gens rêvent de la quitter. Hier, j’ai appelé un copain. Il m’a appris qu’il avait quitté Marseille il y a trois ans pour partir en Bretagne. Hier, je dînais chez des amies qui elles aussi veulent fuir cette ville. En touriste, ça va. C’est beau. Y vivre, c’est sans doute une autre histoire. En tournage, je ne peux pas juger. Je suis trimballé d’un lieu à l’autre, on vient me chercher et me reconduit à la gare, logé dans un hôtel luxueux et pépère.

Sinon, tout se passe bien avec mes collègues. Je fais notamment la connaissance de vraies figures du cinéma marseillais.

Demain, retour pour trois jours à la maison. Lundi, ce sera le départ pour la Bretagne, justement, et le début de tournage de Cosmodrama. Univers diamétralement opposé. Le contraire d’un film d’action. Un casting d’acteurs à faible notoriété. Un tournage en Bretagne puis sans doute en Charente ou Charente Maritime. Le calme sidéral face à la furie citadine à gros calibre. Et moi, acteur, je vais passer d’un univers à l’autre, avant de retrouver le Village et son maquis.

Fatigué, pour l’instant, tiens.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

31 commentaires pour Désolé pour le décor…

  1. isabelle dit :

    Quand tu iras tourner dans le pays qui est le mien, la Charente Maritime , Tiens mon au courant ! j’ y serais peut-être en train de savourer la brise iodée ! 

  2. J2L dit :

    tu pense bien que moi j’y serai sûrement !!!

  3. hetre dit :

    Tant que tu es sur place et avec ta grande notoriété, tu pourrais arrêter les mafieux ça rendrait service à Valls

  4. LN dit :

    En touriste, comme tu dis, ça va..Sinon, vivre en tension permanente, c’est autre chose..Il y aurait beaucoup à dire sur le sujet…Mais tu as pu capter aussi le bon côté de cette ville paradoxale, et son histoire..

  5. Le Guy dit :

    Bon finalement t’as passé jeudi, alors bon vent pour la Bretagne…

  6. Lydie dit :

    … Décor de rêve, Cassis m’évoque de beaux souvenirs… Attention, maintenant que tu es passé entre les balles, ne tombe pas dans un trou d’eau, la Charente-Maritime, tu sais…

  7. Bernard Blancan dit :

    Bien sûr; Isabelle !

  8. Bernard Blancan dit :

    Pardi !

  9. Bernard Blancan dit :

    Ben, alors, c’est quoi, ça, « grande notoriété » ? Tu parles de moi ? Pfffff… grande notoriété….

  10. Bernard Blancan dit :

    Bo, ils ont pas trop l’air tendus, les marseillais que je croise.

  11. LN dit :

    Ouais, mais Cassis, ce n’est pas Marseille!

  12. Bernard Blancan dit :

    Rin compris encore.

  13. Bernard Blancan dit :

    C’est les trous d’airs qu’on craint. Voire les trous noirs… 

  14. serge barande dit :

    Vache!!! Dur ce paysage de la Côte d’Opale. Pour une fois qu’on y voit pointer Râ… M’enfin, m’étonne pas qu’ils ne soient pas tendus les Marseillais. Y a pas de gros matchs à l’affiche. Puis Notre-Dame de la Garde, elle n’a pas bougé d’un cil. Et ça, ça rassure la poissonnière. Imagine, imagine seulement que Marseille-PSG ait lieu dans dix jours, qu’un orage vienne de niquer le clocher de NDdlG… et qu’en plus, qu’en plus les chaluts reviennent à vide! Tu la vois la carabistouille majeure?! Et qu’en plus, on approche des municipales, que la Tzarine retire ses billes du club, que la prohibition revienne d’actu… Revival Eliot Ness. Hé ben là, toute une ville s’écroule. Le Marseillais marche le regard vers la boule de pétanque. Oublié le ciel bleu! Oublié l’OM (ah non, quand même!). A quoi tiens donc le patrimoine culturel ? Tiens, au fait de vraies figures de Marseille, t’as raté Dédé Pouce de quelques années. Titi parigaud qui s’était « installé » (…) sur Marseille, pour affaires………. Mais je stoppe là mes visions dramatiques (caricaturales et excentriques, mais pour le sourire!) afin de pas en prendre une perdue – ou pas – dans le flanc. Et je pense, du coup,sincèrement, que l’OM va être champion, que Nanard foutra pas trop son brin (vieillit aussi c’luici), et que les plans larges ou rapprochés vont être frenchement une belle réussite, et dénués de fatigue. Bien politique ma conclusion, non ?! PS : Et que pour jeudi, c’est pas grave… (?) Enfin, vérifie quand même auprès de Guy, il a des soupçons – j’ai cherché aussi : un Jeudi à la campagne… non. Le Jeudi noir… non. Jeudirai rien, parlerai pas… non plus. Alors, j’ai fini par aboutir à « la semaine des quatre Jeudis », hommage à feu P. Topalof, mais ça doit pas être ça non plus. L’était pas Breton Topalof…? Mmmmm, la consonnance du nom quand même…, Je me tate, je me tate…

  15. mano dit :

    en tous cas il avait la peau du ventre bien tendue!

  16. LN dit :

     » Le retour du Jedi »….

  17. serge barande dit :

    Aha-ah!!! Merci petit Jésus! Me souviens du refrain enfantin… Pour l’instant, LN, notre bon ministre s’excite sur le mercredi matin, mais ne désespérons pas… J’ai la culture de l’école des buissons, où bruissent fauvettes et pinsons. Que le ministère gazouille donc, et l’on verra si ses gazouillis-la lui permettront de s’accoupler au Peuple. Le doute est permis tant la ronce a tout envahi. Le buisson est tout autre, plus épineux qu’avant, moins aisé à pénétrer. Rétif en quelque sorte. Buissons éducatifs bien retors, qui procurent à son ministre bien des torts.  

  18. mano dit :

    ouaip! après l’Allègre contre le mamouth, v’là les gazouillis contre les buissons!

  19. Lydie dit :

    … eh, j’avais pas vu… t’es fatigué !? Fallait prendre ton tapis volant, tiens !

  20. Gauthier dit :

    faut tout y di toi ! « Pendant ce temps, dans le vrai Marseille, ça continue à canarder pas pour de rire »

  21. Pascale dit :

    ‘tain oui ça craint !!! Quand je pense qu’on a dû écouter nos vacances et rentrer au bout de 5 jours parce que le gros est tombé malade. Mais ça va mieux aujourd’hui. Merci aspro.

  22. Bernard Blancan dit :

    C’est vrai

  23. Bernard Blancan dit :

    Heu, c’est pas Topalinnec, qu’était Breton ?

  24. Bernard Blancan dit :

    Rapport à ce qu’il avait mangé et bu.

  25. Bernard Blancan dit :

    juste après le mercredi…

  26. Bernard Blancan dit :

    Vous savez, moi, la politique…

  27. Bernard Blancan dit :

    Bon, je vais vous laisser…

  28. Bernard Blancan dit :

    Je suis con. Je l’avais laissé à la cave, avé le jambon planqué dedans.

  29. Bernard Blancan dit :

    Y va arrêter de tomber malade, l’autre chochotte, là !

  30. Pascale dit :

    Tu l’as dit. Mais je crois qu’on a compris son manège… Il craint qu’on ne s’intéresse plus à lui.

  31. Bernard Blancan dit :

    Un cabot, je te dis, un cabot !

Les commentaires sont fermés.