Ogres Niais au festival de Puteaux

documents-0982.jpg

Projection d’Ogres Niais au festival du court-métrage de Puteaux.  J’étais peiné de le voir encore sélectionné dans la catégorie jeune public alors que les enfants (en primaire pour l’essentiel) n’ont pas accès à tous les niveaux de lecture du film. Il peut être un outil pédagogique d’analyse filmique, support d’une discussion sur le contenu caché. Mais sans accompagnement, les enfants ne perçoivent qu’une petite partie du film sans comprendre pourquoi les adultes parlent avec des voix d’enfants, même si ça les amuse. Il y aura un prix jeune public et je sais que Ogres Niais fait partie des deux finalistes. Mais je n’ai pas eu le petit coup de fil qui m’aurait annoncé la bonne nouvelle. Quoi qu’il advienne, c’est toujours plaisant que le film soit vu. Et les enfants étaient très très sympas. Je me suis retrouvé à jouer le jeu de la photo avec une classe de collégiennes.

Une des organisatrices du festival m’avait contacté il y a longtemps, très longtemps, pour mes chansonnettes. Une époque où j’ai failli faire le chanteur français à texte désuet et sans voix. Mais j’ai vite laissé tomber cette casquette pour en essayer d’autres qui m’amusaient davantage. La scène en chanson, c’était une horreur de trac. J’en perdais jusqu’aux accords de ma guitare.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Ogres Niais au festival de Puteaux

  1. mireille dit :

    Ton fim doit pouvoir être vu et compris à plusieurs niveaux.Je trouve flatteur qu’il soit conseillé aux enfants : c’est lui reconnaître une certaine fraîcheur…On montre bien du Tati ou du « Charlot » aux enfants…mais 50 plus tard, on aime encore ! (et pas pour les mêmes raisons)

  2. Pascale dit :

    C’est vrai que tu es très à l’aise avec les jeunes. Je me souviens comment tu faisais le cake en Président du Jury jeunes… et le parterre de fans que tu avais !

  3. serge barande dit :

    Bohhh… Pourquoi dis-tu ça ? T’aurais fait bonne figure en chanteur anar rive gauche (petite pensée pour Coluche et sa fameuse « Misère »), d’abord de Garonne, puis de Seine. T’as pas tout lâché quand même, question musique et affirmations de ta philo des choses. Pour Puteaux, peut-être un prix ?… Tu diras quoi! Mais je vois que les Ogres continuent de bien se promener. Et ce WE à Bx, y a le festival du film de sciences. Ça va certainement « Légèrement Trembler ». Coincé ailleurs, n’irai point.

  4. Bernard Blancan dit :

    Ok Mireille. Mais ce film (tous publics), je l’ai conçu pour des adultes (comme Chaplin et Tati). À chaque fois qu’il est sélectionné dans la catégorie « jeune public », il n’est pas vu par le public visé (les adultes).

  5. Bernard Blancan dit :

    J’ai été instit…

  6. Bernard Blancan dit :

    Je croyais qu’il s’était arrêté, ce festival. Bonne nouvelle.

Les commentaires sont fermés.