L’enclos du temps

l-enclos-du-temps.jpg

Extrait de l’Enclos du temps de Jean-Charles Fitoussi

Voilà quelques jours que je n’assure pas. Il faut dire que j’avais la visite de mon fils aîné. J’en ai oublié de parler de l’Enclos du temps » de Jean-Charles Fitoussi (Prix Jean Vigo 2013) qui passait au Festival de Bordeaux et dans lequel je fais une apparition prometteuse pour le prochain.

J’ai oublié de ne pas parler de la convention collective qui va connaître aujourd’hui son dernier round de négociation dont le résultat sera vraisemblablement une non-convention-pas-très-collective qui, si ça se trouve, va même être signée par la CGT. Ils pètent tous un câble en ce moment. Tu leur mets deux Ministres, trois menaces et popopo, 100 noms connus, tout le monde s’écrase. Je vais rigoler quand les techniciens silencieux vont réaliser ce qui leur arrive. Ça promet pour les futures renégociations de l’UNEDIC. Je peux dire que je m’en fous puisque j’ai encore perdu mon intermittence…

Alors, aujourd’hui, ben aujourd’hui, je commence par faire une liste de tous les trucs que je dois faire dans la journée et, ensuite, je fais tous les trucs de la liste. Et la journée sera passée. Je n’aurai même pas eu le temps de dire qu’il fait beau.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour L’enclos du temps

  1. serge barande dit :

    M’en fiche, demain y a les poules! Elles vont te becqueter ta liste du jour et les partoches que t’as peut-être retrouvées. En dehors du Festival de Bordeaux, il sort en salle ?

  2. Bernard Blancan dit :

    Ouais, mais je sais pas quand…

Les commentaires sont fermés.