Délinquance

14912459-une-version-noir-et-blanc-d-39-une-representation-.jpg

Je suis dans cet état particulier de l’acteur qui, le lendemain, va devoir jouer 2 pages de texte. Quand je dis 2 pages, c’est vraiment 2 pages. Bien sûr, au théâtre, on joue bien davantage. Il m’est arrivé de tenir une scène pendant plus d’une heure ou de jouer « l’Expulsé » de Beckett, trois bon quarts d’heure de texte. Mais le théâtre, ça se répète devant des gens, sur un plateau, avec un décor qui ressemble à ce qu’il sera pour les représentations. Pour le cinéma, on répète tout seul et, le jour du tournage, on se retrouve face à un comédien, une équipe, tout un tas de nouveaux éléments qui entrent en jeu. Chaque nouvel élément est un piège à mémoire. Il vient la perturber, la tromper. J’ai donc ce qu’on appelle le trac.

Dans l’actualité, Copé et son droit du sol, reprenant une vieille proposition du FN et deux jeunes militants de l’UNEF agressés par des mecs d’extrême-droite parce qu’ils sont de gauche et arabes. Préparez-vous, les gars. Bientôt, il ne fera plus bon du tout être de couleur, musulman (ou rom) et de gauche. Les boucs-émissaires sont portés par la pire classe politique. Pendant ce temps, la finance finance, le commerce commerce, les profits profitent et ce sont toujours les mêmes bénéficiaires (pas nombreux) et tous les autres qui se font joyeusement enfler.

Bien sûr j’en veux au connard qui a fracturé mon top-case pour piquer mon casque. J’aurais bien aimé qu’il se fasse choper par la BAC. Mais que dire de ces actionnaires qui mettent la pression pour qu’on licencie, de ces politicards asservis au marché, de ces gouvernants qui laissent la planète partir en couille. Elle est où la vraie violence, l’insécurité, la grosse délinquance ? Ben, elle est blanche, bien sapée et extrêmement bien élevée. Allo, les gens ? Tu m’entends ?

Ça fait du bien d’être simpliste dans l’autre sens, Diou Biban !

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour Délinquance

  1. Le Guy dit :

    La Droite du sol quoi…

  2. Sarro Philippe dit :

    Ce matin au kiosque à journaux le tenancier discutait avec une dame il disait que le président devait défendre ses concitoyens en priorité et pas des autres, j’ai réagi en disant que l’on était pourtant dans le même monde, que l’on serait bientôt 8 milliard et que forçément ça va circuler. Il m’a répliqué que les frontières existaient toujours, je lui ai répondu que l’argent lui n’avait pas de frontières. Il ma vaguement parlé de guerre et et j’ai dit que si l’on continuait comme ça on l’aura aussi chez nous la guerre et qu’il y avait qu’à voir ce qui c’est passé hier entre des employés. Voilà l’ambiance dans laquelle on est en ce moment, va falloir que les politiques se ressaisissent.

  3. LN dit :

    Respire! …( et sans trop vapoter-griller cigarette sur cigarette)… Adishatz !

  4. Samuel Marès dit :

    la délinquance en col blanc, oui , moins visible celle là 

  5. J2L dit :

    si tu savais combien tes discours me sont doux aux oreilles … enfin ! tu t’en doutes bien !  

  6. J2L dit :

    en l’occurence, tes écris !

  7. hetre dit :

    am sur la droite ! pam sur la gauche ! serais-tu pro-Bayrou, pro-FN ou pro-Che abndonné par Fidel ? Joue tes 2 pages de texte comme il convient et on sera fier de toi

  8. Le Guy dit :

    Je ne connaissais pas « Le Village ». C’est un truc TV que j’avais évité, sans doute parce que trop vu depuis tant d’années de vie lourde de la téloche (j’ai la lucarne depuis 67) avec probablement les mêmes clichés : collabos, juifs, maquis… Mais quand j’ai su que not’ BB y était, je m’y suis mis (va p’têt’ nous faire « Plus belle la vie » d’autant qu’il a déjà fait « Magellan »). Comme déjà dit dans cette rubrique, j’étais un peu sur ma fin avec son arrivée dans la peau d’un salaud, une fois encore… Mais l’Anselme est rudement bien du coup. Il est même assez, (moi qui connais l’oiseau) assez proche du bonhomme dans la vie. Comme si, s’il avait vécu cette période, il aurait fait de même. L’épisode de la dernière fois (15 mars) était particulièrement réussi. Dans la prison, BB devenait leader. Et même si cette idée de créer un tribunal ou un théâtre dans le maquis n’est pas très proche de la réalité, au cinéma, faut créer, inventer et mettre en scène des choses qui soient de vraies fictions. Alors bravo aux scénaristes ! Je pense que la prochaine fois, on va arriver à l’escalade qui faisait si peur à BB et puis au défilé du 11 nov vu sur la couv’ du Monde.  

  9. Bernard Blancan dit :

    C’est ça

  10. Bernard Blancan dit :

    Quand je le dis, on pense que j’exagère…  

  11. Bernard Blancan dit :

    Je respire. Inspir… expir… inspir…

  12. Bernard Blancan dit :

    On ne voit que les gens qu’on croise dans la rue. Les autres, à la télé, sont-ils vrais ?

  13. Bernard Blancan dit :

    Tu vas te calmer, oui !

  14. Bernard Blancan dit :

    FN ? Moi ?     D’une gauche à inventer, peut-être… Mais de gauche, ça c’est certain. Enfin, je crois.

  15. Bernard Blancan dit :

    Je vais te filer le mail des auteurs pour que tu leur demandes qu’ils m’écrivent le Village Anselme…

  16. serge barande dit :

    Tu as écrit là trois jolis paragraphes, entre trac et ulcération. Mais qui se rejoignent sur la crainte du lendemain. Et pas si simplistes que cela, d’ailleurs. Et j’éviterai de raconter tout ce que j’entends quand je déambule dans le supermarché. C’est là que je vois au mieux s’inscrire la pensée de certains, via diverses réflexions. EDIFIANT!!! Généralement, après avoir entendu certains propos de pure merde qui me ramènent quelque 70 ans en arrière, je m’enfuis du rayon. Non par lâcheté mais par pur dégoût de mon prochain…

  17. Bernard Blancan dit :

    Et puis pour éviter de pourrir le caddy…

  18. serge barande dit :

    Il y a effectivement de cela. Le nauséabond pourrait investir mon contenu…

Les commentaires sont fermés.