Le micro-ondes

Micro-onde-blanc-.jpg

Je n’ai pas réussi à lire longtemps. Morphée ne m’en a pas laissé le loisir. Dans mon premier sommeil me parvient un bip bip qui finit par m’éveiller. Je ne suis pas chez moi. J’ouvre les yeux et constate qu’en même temps qu’il émet un bip, le micro-ondes clignote de l’indicateur horaire. Il s’arrête. À peine ai-je refermé les yeux que le cirque reprend. Trop fatigué pour me lever, ce qui m’arracherait totalement du sommeil, je me dis que je vais penser très fort qu’il va s’arrêter et que ça va arriver. Dans ces états comateux, on est prêt à croire à la magie. Déjà qu’éveillé, je favorise la germination de graines par la pensée… Bref, je replonge dans l’oreiller avec l’intention de voir la machine arrêter ses blagues et Vrouuuuuuuuuuuuuuuuuuuum, voilà le micro-onde qui se met carrément en route. Tu parles d’un effet magique !

Je me lève donc cette fois, observe le plateau tourner sous sa lumière pâle pendant quelques secondes et me décide à ouvrir la porte. Comme le moteur à micro-ondes s’est arrêté mais que le ventilateur tourne encore en même temps que la lumière reste en fonction, je referme la porte et appuie sur tous les boutons. Lumière et ventilation finissent par s’arrêter. Je regarde la notice que j’avais repérée accrochée à la porte du placard. Pas de programmation au menu. J’attends une petite minute puis retourne me recoucher. À peine couché, lumière éteinte, la machine recommence à clignoter. Ça va repartir. Je me lève. La machine s’arrête de clignoter. Mais cette fois-ci, je reste planté à attendre qu’elle se remette en route. Tiens, si je me faisais une tranche de pain d’épice. Tiens, un verre d’eau. Le temps passe. Rien. Je me recouche finalement au bout de dix minutes. On dirait que ça recommence à clignoter. Mais je m’en fous. Il est trop tard. Je dors. Le micro-ondes aussi a bien dormi.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

26 commentaires pour Le micro-ondes

  1. LN dit :

     Tant que ce n’est pas le PC ( ou la télé) qui se mettent en route  » tout seuls »…A force de faire des expés avec des graines et des citrons, voilà ce qui arrive….Un bon sujet de PK ….( ou simplement un problème de surtension, va savoir…Ou alors…..hé, hé…..)

  2. mano dit :

    deux explications probables. 1) un petit être malicieux, de type elfe, vit dans cette chambre et à décidé de te chasser en te laissant croire que tu es fou…Bon là, il a échoué et je pense qu’il n’en revient pas de ton flegme. 2) Deux mondes parallèles, dans un, tu dors, dans l’autre, il y a une fête qui bat son plein, et on réchauffe les amuses gueules au micro ondes. Le micro ondes ayant la particularité d’etre à cheval entre ces deux mondes. Par contre je ne crois pas à la théorie du fantôme, trop farfelue.

  3. LN dit :

    C’est encore un coup de Lolo le lutin !   ….Mais pour faire l’expé jusqu’au bout il aurait fallu enlever la prise … Et si une fois débranché, le MO s’était remis en marche…? On s’amuse bien ici..

  4. serge barande dit :

    Booohhh, c’est pas grand chose. Juste un vaisseau cosmodramatique qui, pour accéder au monde des humains, s’est muté en four micro-ondes. J’ai connu un truc comme ça vers mes quinze ans, avec une bicyclette qui s’est mutée en mobylette. Mais c’était un jour d’anniversaire. Pas tout à fait pareil du coup. Et même, un peu avant, le Jeannot de La Fontaine, il a connu cela avec sa grenouille qui s’est quasi mutée en boeuf. Quant à la gauche qui se mute en droite et qui ronronne jour et nuit, façon micro-ondes, je te dis pas! On vit en pleine mutation. D’ici qu’on devienne vieux au fil du temps, il n’y a qu’un pas.

  5. Lydie dit :

    Trop drôle cette histoire !! ça me rappelle la fois où j’ai dormi chez ma fille pour faire une figu… la résidence où elle habite semblait carrément VIVANTE (et ça en pleine nuit, et pourtant y’avait pas que des étudiants !)… finalement j’ai dû dormir ptêtre trois zheures… Faudrait parfois pouvoir faire comme les tortues, ça serait plus sûr ! 

  6. Lydie dit :

    Tu devrais écrire un livre comique, humoristique… ça serait super, étant donné ce petit aperçu savoureux. Et là, pour une fois je suis trèèèès sérieuse !  

  7. hetre dit :

    Heureusement que ce n’était qu’un micro-ondes. Tu t’imagins si c’était la tronçonneuse qui se met en route toute seule? Même  Hitchcock en aurait fait un cauchemar. 

  8. Pascale dit :

    Moi j’ai rêvé de Marcello Mastroianni et c’était top !   Je le dis ici parce que mon Jules en a ras la casquette que je lui raconte mes rêves !

  9. Bernard Blancan dit :

    Je vais poursuivre mon enquête à mon retour…

  10. Bernard Blancan dit :

    Bien aimé l’hypothèse des mondes parallèles ! 

  11. Bernard Blancan dit :

    Pas facile à débrancher (encastré, le bougre).

  12. Bernard Blancan dit :

    On ne sait plus qui est qui…

  13. Bernard Blancan dit :

    Je vais m’acheter un tente chez Decathlon.

  14. Bernard Blancan dit :

    Ça va venir…

  15. Bernard Blancan dit :

    Quand je débarque dans un hôtel, je demande toujours à ce qu’on enlève les tronçonneuses.

  16. Bernard Blancan dit :

    Heu, je ne te demanderai pas de raconter ton rêve, sur le coup.

  17. Pascale dit :

    Ben voilà, c’est ça mon problème, personne veut que je les raconte.

  18. Bernard Blancan dit :

    Souviens toi comment ça s’est terminé, le jour où l’on t’a permis d’en raconter un.

  19. Pascale dit :

    C’est vrai. Mais il faut être fort dans la vie. T’es un résistant ou merde ?

  20. Bernard Blancan dit :

    Oui, mais il y a toujours des limites que l’humain ne parvient pas à franchir. 

  21. Pascale dit :

    Et depuis quand je suis humain moi ???

  22. Lydie dit :

    —com-men-tai-re nu-mé-ro on-ze pos-té à on-zeur zé-ro-trois par un ro-bot—-  

  23. Bernard Blancan dit :

    Depuis hier !

  24. Bernard Blancan dit :

    Merde, v’la que ça merde encore, le bouzin…

  25. Pascale dit :

    J’ai rien vu venir !

  26. Bernard Blancan dit :

    Ben oui, mais déoslé. Tu es un humain. Oui, même toi, c’est possible.

Les commentaires sont fermés.